01/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Kisangani: la hausse excessive du prix de carburant fâche les boyomais

À Kisangani, prendre le moyen de transport devient une tâche dispendieuse durant ces quelques jours. “Ce n’est pas notre problème”, disent les taximen. “C’est le problème des vendeurs d’essence”, rajoutent-ils.

Un littre d’essence qu’ils achetaient à deux mille sept cent cinquante francs, est passé aujourd’hui à cinq mille francs. Quelle montée ! s’exclament les motards.

Cette hausse de prix a fait à ce que les motards, à leur tour, puissent majorer les prix des courses de leurs clients.

C’est comme si à Kisangani, les courses de courtes distances n’existaient plus. Payer un taximan une somme de cinq cents francs devient une farce, car dorénavant tous les tours sont facturés à partir de mille francs.

Face à ce problème, sans chercher à savoir la source, les boyomais critiquent les autorités étatiques. “Nos autorités ne sont que des hommes sans cœur”, s’écrient des jeunes hommes trouvés en train de se procurer le carburant à la pompe.

Somme toute, ce nouveau fait est venu amplifier les lamentations des habitants de la ville de Kisangani.

Norbert Masudi Katembo/Kisangani