18/07/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

La CCIS-RDC encourage les entrepreneurs à transformer leurs problèmes en opportunités de production

La Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services -CCIS/RDC- a encouragé les entrepreneurs a faire de leurs problèmes des vraies opportunités de production des biens et services. C’était à la faveur d’une grande rencontre d’opportunités d’affaires organisée par cette organisation en son siège dans la commune  de la Gombe, jeudi 26 octobre 2023. Ce rendez-vous a réuni des chefs d’entreprises et des diplomates. 

Le Président Jean Robert s’exprimant devant les diplomates et opérateurs économiques.

Cet espace d’échanges d’idées, d’expositions et découvertes des biens et services, a été offert aux membres de la CCIS-RDC, spécialement aux commerçants.

“Nous nous sommes réunis en ce lieu dans le but de permettre à nos membres, non seulement de se connaître, mais surtout de se familiariser de plus en plus pour des bons contacts et des bonnes affaires. Il était donc question de faciliter un réseautage efficace avec des bases solides, créer des réseaux avec des personnalités et des Institutions”, a indiqué le Président de la CCIS-RDC, Jean Robert Isifua Bokumbe, tout en rappelant que la Chambre de commerce se veut en même temps un espace de rencontre, de concertation, d’échanges d’idées et d’opportunités d’affaires.

A l’en croire, l’information et le contact sont très importants dans le monde des affaires.

“Si nous sommes enfermés nous-mêmes, sans avoir le courage et l’occasion de rencontrer les autres, il est difficile de s’épanouir. La chambre est cet espace de convergence qui permettra à nous tous, chacun, avec ses forces et faiblesses, ses particularités et ses attentes d’être ensemble et de constituer une force de développement”, a-t-il dit.

Le Président Jean Robert faisant la ronde de stands avec les diplomates.

Des réunions sectorielles projetées

Après cette grande rencontre, a signalé le président Isifua, la CCIS-RDC a prévu des réunions sectorielles pour réfléchir sur quoi faire réellement par rapport à la réunion du jour.

Intervenant à cette séance d’échanges, la Secrétaire générale au ministère de l’Entrepreneuriat, Petites et Moyennes Entreprises -EPME-, Zady Rukiya Ramazani, a loué l’idée de la CCIS-RDC pour cette énième rencontre qui est un moment sûr de partage entre les opérateurs économiques, les partenaires financiers et tous les autres acteurs du monde des affaires.

“Pour le gouvernement de la République démocratique du Congo, l’entrepreneuriat est un levier important de la création d’emplois et de richesses, réduction de la pauvreté, gage d’une croissance économique inclusive”, a-t-elle laissé entendre, avant de soulever qu’actuellement d’énormes efforts sont conjugués en termes de réformes devant faire bénéficier aux entrepreneurs d’un cadre juridique institutionnel et environnemental propice aux affaires. Question de transformer les problèmes en opportunités de production de biens et de services susceptibles de générer des revenus à impact visible pour ainsi relever les défis de l’émergence de classe moyenne congolaise.

La secretaire Rukiya Ramazani a renseigné, par ailleurs que la CCIS-RDC autant que toutes les autres organisations non-gouvernementales et patronales de l’écosystème, ont pour rôle d’accompagner le Ministère de l’EPME dans la formalisation, la capacitation, l’accès aux crédits et aux marchés ainsi que le civisme fiscal afin d’assurer le développement harmonieux des activités des PME, startup et artisanat.

“Le Ministre de l’EPME soutient dans sa ferme volonté la mise en œuvre de la politique de promotion des PME et artisanat. Aussi, la présence des membres du corps diplomatique, des représentants des organisations internationales et des partenaires techniques et financiers dans cette rencontre traduit l’intérêt qu’ils attachent à la promotion du monde des affaires en RDC” a-t-elle confié.

Un cadre de réflexion attendu dans toutes les provinces

A cette même occasion, Rukiya Ramazani a vivement encouragé la CCIS-RDC à étendre ce cadre de réflexion aux problèmes des PME, startup et artisanat à travers toutes les provinces de la RDC.

Annonçant une rencontre entre le Chef de l’Etat et les jeunes entrepreneurs congolais, elle leur a appelé de rester à l’écoute pour qu’ensemble, qu’ils puissent s’approprier des recommandations qui seront faites au cours de cette rencontre. “Et que nous puissions cheminer ensemble vers le développement et la croissance de nos PME et artisanats”, a-t-elle souhaité.

Cette rencontre a connu la participation de l’ambassadeur du Maroc en RDC, de la délégation des ambassades de la Belgique et de la Suède en RDC ainsi que des représentants des organisations internationales, entre autres l’Union Européenne et la Banque mondiale.

Marie-Parousie Immaculée