27/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

La coordination provinciale de YALI RDC/TSHOPO au chevet des orphelins du CENTRE MISÉRICORDE

La Journée internationale Nelson Mandela (en anglais : Nelson Mandela Day) fut proclamée par l’UNESCO le 10 novembre 2009 et célébrée le 18 juillet de chaque année afin de commémorer la contribution de Nelson Mandela, militant de la cause anti-apartheid et premier président noir d’Afrique du Sud, à « la promotion d’une culture de paix ».

Durant cette journée, chaque citoyen du monde est convié à consacrer symboliquement soixante-sept minutes de son temps à une œuvre ou acte tendant à rendre service à la communauté, en mémoire des soixante-sept années que Mandela a vouées à sa lutte pour la justice sociale l’égalité, la réconciliation et la diversité culturelle.

YALI DRC organise des activités dans ses 11 différentes coordinations provinciales notamment: conférence, apostolat, visite des écoles, orphelinats, les prisons…. etc. Pour rendre à Nelson Mandela les hommages qui lui sont dévolus en mémoire de son combat.

La coordination provinciale de YALI RDC TSHOPO administrée par Dr Germain MUKULANGANDO, après leur Salongo fait le 18 juillet au 4 ème SAIO, elle vient pour une action humanitaire ce samedi 23 juillet à l’orphelinat centre Miséricorde pour commémorer NELSON MANDELA (MandelaDay).

Les jeunes leaders ont fait une descente à l’orphelinat CENTRE MISÉRICORDE, situé dans la commune de Makiso en diagonale de l’immeuble Congo Palace . L’accueil chaleureux des enfants orphelins a su séduire le coeur de tout ceux qui étaient présents.
Chapoté par les sœurs religieuses , l’établissement reçoit des enfants à très bas âge, voir même un jour. Puisque leur but ultime est de sauver la vie des enfants orphelins dès le bas âge. Et ils sont encadrés jusqu’à l’âge où ils donneront l’indice de responsabilité pour les hommes, et la rencontre du fiancé pour les jeunes filles.

YALI RDC n’est pas venu les mains bredouilles. Il a pris le soin d’apporter un lot des présents pour prêter mains fortes à la congrégation en envue de les encourager dans l’accomplissement de leur mission. Il a longuement parlé de Nelson Mandela aux enfants, en patrouillant tous les détails nécessaires entre autre son idéologie, sa lutte,…. De sorte que leur but soit réalisé avec succès. Car, rappelons également que l’établissement survit des dons lui offerts par les particuliers de bonne foi, il ne bénéfice d’aucun financement jusqu’à présent.

Cela veut montrer le volet social et humanitaire de jeunes leaders africains qui travaillent dure avec le peu qu’ils ont pour impacter et changer positivement leur communauté respective.

Joël Konalowo