janvier 26, 2021

Le Regard

Vous souhaite meilleurs voeux 2021

Le mouvement « Syndicat » une thérapie à coup sûr!

0 Partages

Il s’agit d’une association virtuelle des garçons qui imposent un barème pour le transport des filles, après une rencontre amoureuse.

Celui-ci présenté sous forme d’une loi adoptée par les membres du Syndicat, n’est pas de nature à plaire aux filles.

C’est au rappeur ivoirien Suspect 95, de son vrai nom Emmanuel Ange Gui qu’on reconnaît la paternité de ce dernier d’où il est affectueusement appelé président du Syndicat par ses fans dont le souci est de préserver les hommes des dépenses exorbitantes imposées par les filles.

De ce fait, Suspect 95 a donc fixé à 2000 fcfa le montant de transport à donner à la fille, après une rencontre en tête-à-tête.

Par la suite, au travers des communiqués faisant rage sur les réseaux sociaux, le président dudit Syndicat appelle aux aguets ses membres face aux paroles douces des filles dont la finalité sera d’obtenir un ajout à la somme fixée par celui-ci.

En outre, la drague est suspendue jusqu’à nouvel ordre par le Syndicat durant ce mois qu’est décembre, car celui-ci serait réputé mois de dépenses.

A l’en croire, l’artiste est déjà réputé pour être très sévère envers les filles paresseuses et matérialistes dans ses chansons.

Malheureusement, le promoteur du mouvement Syndicat vient de perdre sa compagne, une triste nouvelle que l’artiste a annoncé sur son compte Twitter.

Rappelons que le mouvement  « Syndicat » est l’œuvre des ivoiriens sur les réseaux sociaux et a pris une très grande ampleur et s’est étendu dans plusieurs pays d’Afrique tels que la RD-Congo, le Congo-Brazzaville, le Cameroun, le Gabon et bien d’autres.

Rhudy Mialoundama