05/03/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Les Chefs de confessions religieuses: “avec tout ce que la CENI a déjà fait, nous croyons que les élections seront de bonne qualité”

À  la faveur d’un point de presse tenu lundi 08 mai 2023 à son siège de la commune de la Gombe à Kinshasa, la Plateforme des Chefs de confessions religieuses encourage la Commission électorale nationale indépendante -CENI- à rester focalisée sur son objectif, celui d’organiser les élections dans le délai constitutionnel.

Par la bouche de leur président, l’Évêque Dodo Kamba, également président national de l’Église du Réveil du Congo, les Chefs de confessions religieuses congolaises mettent en garde toute personne qui tenterait de saper les efforts déjà entrepris par la CENI pour l’organisation des prochaines élections.

“Nous adressons nos félicitations à la CENI pour cette  bonne volonté manifestée pour la énième fois. Dans l’histoire des élections  dans notre pays, c’est pour la première fois que le nettoyage du fichier électoral qui se faisait en plus d’une année, puisse se faire en 4 mois. Et nous en sommes conscients que c’est une preuve d’expertise et de connaissance en cette matière. Et, c’est ce que nous voulions dès le départ, a déclaré Dodo Kamba dans sa communication devant la presse.

Et de continuer: “Nous avons dit que les élections devaient se tenir dans le délai constitutionnel. Malgré tout ce que cette CENI est en train de subir, épreuve et réalité, parfois contrainte par des soucis d’argent et d’autres choses d’ordre organisationnel, mais elle fait montre jusqu’ici d’une très bonne foi de pouvoir bien faire les choses. Ça, nous encourageons”.

Sans pour autant  cité nommément de qui il s’agit, ces éminents hommes de Dieu ont également dénoncé les manoeuvres de quelques personnes ne voulant pas  de la tenue des élections en décembre prochain.

“Nous dénonçons en avance une volonté manifeste de quelques personnes qui ne veulent pas voir les élections se tenir dans notre pays. Voilà pourquoi nous appelons la population à la vigilance. La meilleure façon de vouloir la tenue des élections cette année, c’est de croire en ce que fait la CENI, de l’accompagner avec nos idées”, ont-ils dénoncé.

Et de rajouter : “Nous exhortons les parties prenantes, notamment les politiques au niveau de la Majorité au pouvoir et de l’Opposition, de pouvoir faciliter la tâche à la CENI. Nos structures aussi envisagent des marches contre tous ceux qui voudront déranger le processus électoral. Nous voulons garantir la paix. Nous avons tous les mécanismes pour barrer à toutes ces personnes qui manifestement, se préparent pour boycotter tout ce que fait la CENI”.

Et d’insister : “Nous exhortons la CENI à rester ferme et à s’assumer de la qualité de son travail. Il faut que les élections se tiennent dans le délai constitutionnel. Avec tout ce que la CENI a fait montre jusqu’ici, nous croyons que les élections seront de bonne qualité”.

René  Kanzuku