04/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Les femmes de DPLC outillées sur l’importance de l’engagement et participation politiques féminins

Le vice-président du parti politique Debout pour le Congo déversé -DPLC-, Guy-Richard Muvu Ewas, a sensibilisé samedi 26 mars 2022, les femmes de son parti sur l’importance de leur participation et engagement politique.

À l’en croire, c’est pour inciter ces femmes à s’impliquer dans l’avancement et l’accompagnement de la vision du parti et dans la mise en place des stratégies pratiques de lutte contre le changement climatique en RDC.

Cette sensibilisation effectuée au nom de son président national, Jean Collins Musonda.

Il a fait cette interpellation aux femmes lors de la manifestation marquant la clôture des activités du mois des droits de la femme au sein du parti, organisée par la ligue des femmes DPLC à l’UPN .

Pour lui, cette rencontre ne saurait avoir un sens que si l’on pense au delà de la conception actuelle qui se résume, pour la plupart des femmes, qu’en terme de se vêtir, manger et boire alors que le DPLC dans sa Vision politique, fait passer avant tout la réhabilitation des familles congolaises, seule, véhicule des valeurs humaines, comme gage pour l’harmonie au sein de la société qui fonde tout son espoir sur les femmes.

Il a aussi encouragé les femmes de DPLC à la culture de l’effort , de l’amour du travail bien fait et de la recherche continuelle du résultat en défendant les valeurs républicaines et citoyennes dont le patriotisme, le respect de la chose publique et la dignité de la personne humaine, la recherche de l’égalité dans la fraternité , la solidarité nationale ainsi que la justice sociale.

Par ailleurs, il a convié les femmes de DPLC à se mobiliser à compétir autant que les hommes aux élections qui se pointent à l’horizon. Car, son souhait est de voir les femmes ces femmes postuler massivement autant que les hommes comme candidates aux élections locales , provinciales et sénatoriales. ” Pour changer le social de la population, il faut gérer la chose publique par la prise du pouvoir au travers des voies démocratiques. L’implication et l’engagement politiques de la femme changerait positivement le monde sur tous les plans de la vie sociale”, a-t-il déclaré.

Pour sa part, Stella Luhavo, coordonnatrice de la ligue des femmes DPLC la participation politique de la femme doit s’accompagner de la formation continue.

“Le changement climatique influence beaucoup le fonctionnement naturel du corps de la femme. D’où l’engagement et l’apport de celle-ci dans la mise en place des stratégies de lutte contre ce phénomène s’avère indispensable. Mais avant tout, celle-ci doit être outillée sur la question pour agir dans le sens d’une lutte efficace”, a-t-elle indiqué.

Soulignant que la réhabilitation de la RDC partira nécessairement des femmes, bases de la société, elle reconnait également que cette réhabilitation partira de l’implication de la femme qui en est le socle.

En outre, Stella Luhavo a loué la formulation du thème proposé cette année, dans la mesure où il constitue pour elle,
Une formulation qui conscientise les femmes et les filles sur leur contribution en ce qui concerne la protection de la nature.

Elle estime que les femmes et les filles sont les agents efficients de lutte contre le changement climatique en RDC avant de solliciter de sa hiérarchie,
La disponibilisation d’un cadre adéquat pour la formation en faveur des femmes et filles qui doivent quitter l’ignorance et développer des stratégies de lutte contre ce Phénomène.

Rappelons que le DPLC veuille à la protection des familles congolaises par un soutien sans relâche à la promotion de la jeunesse la protection de la femme , de l’enfant et de tous , ceux qui sont vulnérables.

Marie-Parousie Immaculée