29/09/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Les pêcheurs de Beni demandent au Chef de l’État de clarifier l’exploitation du lac Edouard entre la RDC et l’Ouganda

Le comité des pêcheurs individuels de Kyavinyonge, dans le territoire de Beni, demande au Président de la République de tirer au clair la question d’exploitation du lac Edouard entre la RDC et l’Ouganda. Ils l’ont affirmé dans un message adressé à Félix Tshisekedi.

Le président de ce comité des pêcheurs individuels de Kyavinyonge, Noé Mbusa Kavasya, rappelle qu’une vingtaine de pêcheurs congolais sont détenus en Ouganda depuis près de deux mois, et que plusieurs de leurs outils, dont des hors-bords, ont été confisqués par la marine ougandaise.
  

« Nous voulons que notre Président dise au Président ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, qu’il y a nos (outils) de pêche déjà confisqués là en Ouganda. Il y a au moins 217 moteurs, 250 pirogues confisqués par l’UPDF. Alors, nous demandons à notre Président de discuter de cette question avec son homologue ougandais, qu’ils voient comment les deux pays vont coopérer pour que nos matériels nous soient remis », a-t-il indiqué.

Pour lui, la délimitation des eaux du lac Edouard devrait être aussi au menu de leurs échanges :  

« Nous avons aussi 21 pêcheurs qui sont encore en détention en Ouganda, nous voulons qu’il parle au Président ougandais pour que ces pêcheurs soient libérés. Mais aussi nous voulons la délimitation des eaux du lac. Parce que cette délimitation des eaux va nous aider également. Le Congolais n’entrera pas dans les eaux ougandaises et l’Ougandais n’entrera pas aussi dans les eaux congolaises. Vraiment nous demandons à notre Président qui est notre seul espoir au Congo, de suivre de très près ce dossier quand il va échanger avec le Président Ougandais, parce que nous en avons assez des arrestations et la confiscation de nos biens ».

LR