14/04/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Moïse Katumbi à Kisangani: «Il est temps de rompre avec ce régime de promesses non tenues»

Le candidat président  de la République à  la présidentielle  de décembre  2023, Moïse Katumbi lancé sa campagne électorale ce lundi 20 novembre 2023 à Kisangani. Dans son allocution, l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga a dépeint de façon critique les vices du système politique de l’actuel gouvernement.

Arrivé sur l’esplanade de la Poste, Moïse Katumbi a discouru devant des milliers de citoyens et partisans de son parti. Pour lui, il est temps de rompre avec ce régime de «promesses non tenues» et de mettre fin à la situation précaire de l’insécurité qui gangrène à l’Est du pays, avec uniquement les Forces Armées de la République démocratique du Congo -FARDC-

Cet opposant au régime de Félix Tshisekedi a, dans son speech, déclaré qu’une fois élu, il prévoit «un budget quinquennal de plus de 140 milliards USD avec des projets réalisables grâce à la lutte contre la corruption et la diversification de l’économie» et ne touchera pas à la liste civile.

Taclant Félix Tshisekedi, Moïse Katumbi a promis de ne pas marcher sur les chemins de l’actuel Chef de l’État, candidat à sa propre succession.

Il a, par ailleurs, mentionné l’état macabre des routes et de la voirie urbaine de Kisangani tout en martelant qu’une fois au sommet, il travaillera pour la cause du peuple et celle de plus faibles.

Précisons que tout au long de sa prise de parole, il a adressé ses remerciements à ses paires candidats présidents de la République, Matata Ponyo Mapon, Seth Kikuni et Franck Diongo qui ont désisté à son profit durant ces premières heures de la campagne électorale, tout en appelant d’autres à emboîter le pas.

Justice Kangamina Musingilwa depuis Kisangani