20/05/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Nord-Kivu: la MONUSCO condamne les attaques meurtrières contre les sites des déplacés Lac-Vert et Mugunga à Goma

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo et Cheffe de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo -MONUSCO-, Bintou Keita condamne dans les termes les plus forts le bombardement de sites de déplacés à Lac-Vert et Mugunga (13-15 Km de Goma/Nord Kivu) ce vendredi 03 mai 2024.

Ces attaques ont coûté la vie à plusieurs civils dont au moins six enfants et blessé de nombreux autres. De ce fait, la Cheffe de la MONUSCO a présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés, avant de dénoncer “cette escalade de violence aveugle contre les civils dans le Nord-Kivu”.

La patronne des casques bleus a également rappelé à toutes les parties au conflit leurs obligations, en vertu du droit international, de protéger et préserver la vie des populations civiles en toutes circonstances.

Par ailleurs, la Représentante spéciale appelle les autorités congolaises à prendre toutes les mesures nécessaires pour traduire en justice les auteurs de ces actes odieux qui sont une violation flagrante des droits de l’homme et du droit international humanitaire et, peuvent constituer un crime de guerre.

Elle demande ainsi aux parties aux conflits de garantir le caractère civil de l’ensemble des sites de personnes déplacées et à prendre les mesures idoines afin de réduire les risques pesant sur la protection des civils et de maintenir l’accès humanitaire.

«Je réitère l’appel lancé par le Secrétaire général à tous les groupes armés pour une cessation immédiate des hostilités, à déposer les armes sans conditions, et à adhérer au Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (P[1]DDRCS) », a déclaré Mme Keita.

Elle réaffirme l’engagement indéfectible de la MONUSCO à soutenir les efforts visant à instaurer la paix, la sécurité et la stabilité en République démocratique du Congo, et appelle toutes les parties concernées à œuvrer de manière constructive pour mettre fin à la violence et parvenir à une solution pacifique et durable aux conflits dans la région.

René Kanzuku