29/02/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Nord-Kivu: un calme s’observe ce jeudi à Saké, mais la population reste dans la psychose

Au lendemain des affrontements ayant opposé les FARDC soutenues par les Wazalendo au M23/RDF, il s’observe ce jeudi 08 février 2024, un calme précaire dans la cité de Saké, selon quelques habitants restés dans la zone, contactés par leregard.info.

Malgré la cessation des combats, les activités sociaux économiques reprennent difficilement.
«Nous nous sommes bien réveillés aujourd’hui. Les détonations d’armes ne sont plus entendues comme hier. Nous entendons des tirs isolés loin de la cité dans les collines où les rebelles se sont repliés », témoignage un habitant sous anonymat, au téléphone de Cito.

«Pour l’instant, plus de 90% de la population de Saké qui se sont dirigées vers Mugunga et la ville de Goma, rentrent déjà à compte goutte, cependant à l’instant nous ne pouvons pas parler d’un mouvement de retournés », a-t-il renchéri.

Rappelons que la population de Saké s’est déplacée en masse toute la journée du 07 février  vers Goma et ses alentours suite aux combats opposant les FARDC aux rebelles du M23.

Des bombes lancées aveuglément par les rebelles ont fait des victimes au quartier Mugunga situé dans la périphérie de la ville de Goma.

Situé à 27km de Goma, la cité de Saké reste la plus grande agglomération avant Goma et très convoitée par les rebelles en raison de son sol et sous sol très riches en minerais.

Par ailleurs, l’armée congolaise appelle la population au calme et affirme que les rebelles sont repoussés loin de Saké.

Anicet Cito depuis Goma