27/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Paix en RDC: les Chefs de confessions religieuses de la CIME consultent les Chefs traditionnels

La Commission d’intégrité de et médiation Électorales -CIME- a reçu le vendredi 30 septembre 2022, à son siège de l’avenue Uvira dans la commune de Gombe, une forte délégation du Conseil national de l’autorité traditionnelle et coutumière conduite par Sa Majesté Mfumu Difima.

Les Chefs traditionnels ont échangé avec les religieux autour des deux sujets : l’insécurité dans le pays, particulièrement à l’Est et dans le Kwamouth, et le processus électoral.

Pour l’Eveque général Dodo Kamba, président de la plateforme des Confessions religieuses, «la CIME pense que les Chefs traditionnels peuvent jouer un rôle indispensable quant à la sécurité et la pays (en RDC)».
«Je pense qu’en réalité, on devait commencer par eux. Ce sont des Chefs des terres, ils représentent les fondamentaux de l’existence d’un peuple».

De son côté, Sa Majesté Mfumu Difima a remercié «la CIME pour l’initiative d’associer les chefs traditionnels à cette rencontre ».

Et de poursuivre : je rappellerais que Cela est constitutionnel. Et donc dans notre responsabilité de gestionnaires des communautés, il est de notre responsabilité de veiller à la paix, a la cohésion pour le développement de notre République».
Il estime que ce partenariat (avec la CIME) est pour les chefs traditionnels une fierté. «C’est ce qui manquait, cela va nous (les chefs traditionnels) permettre d’echanger des vues, des différends pour permettre d’apporter ce dont le Chef de l’État a besoin dans le cadre de sa vision pour la RDC».

La CIME a débuté ces consultations le 5 septembre par l’opposant Martin Fayulu. Elle a, depuis, rencontré les différentes forces politiques et sociales afin de recueillir leurs avis et propositions de solution pour ramener la paix à l’Est et dans tout le pays, mais aussi assurer à la RDC un processus électoral apaisé.

HRM