octobre 18, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: Déborah Loando remet à Mgr Bulamatari les clés du Collège présidentiel de Gbado-Lite rénové par Fondation Widal

La présidente de la Fondation Widal, Déborah Loando, a procédé dimanche 29 août 2021 à la coupure du ruban symbolique après la fin du premier lot des travaux de rénovation du Collège présidentiel de Gbado-Lite dans la province du Nord-Ubangi.

Elle a officiellement remis les clés de l’édifice à Mgr Dominique Bulamatari, évêque de Molegbe et représentant légal des écoles conventionnées catholiques.

Heureux des travaux réalisés, l’évêque de Molegbe a exprimé sa reconnaissance envers la Fondation Widal et a béni ses responsables. « J’implore d’abondantes bénédictions sur le ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du Territoire, fondateur de la Widal Fondation et sur la présidente de la Widal Fondation », a-t-il déclaré avant de prévenir : « Réhabiliter un bâtiment et ne pas l’entretenir après, c’est la pire des choses qu’il faut coûte que coûte repousser de toute notre intelligence, de toute notre force ». Il s’est engagé à veiller à ce que l’école ne revienne pas à l’état d’avant réhabilitation. « Je m’engage aussi, grâce à la bienveillance de la Widal Fondation et à l’expertise de l’association des anciens élèves de Gbado-Lite, à veiller à la maintenance de cet outil rénové », a-t-il martelé. Et de poursuivre : « J’invite avec beaucoup de respect les autorités de l’EPST à avoir l’amabilité de revoir l’organisation des examens d’état au sein de notre collège présidentiel de Gbado-Lite, car très souvent, c’est à l’occasion de ces examens d’Etat que s’enregistrent les pires dégradations à l’ouvrage rénové».

Prenant la parole au nom de la présidente de la Fondation Widal, le ministre d’Etat Guy Loando a demandé aux fils et filles de Gbado-Lite de protéger ce collège qui a formé beaucoup de personnes. « Ne détruisez pas ce qui est fait, du moins pour le premier lot des travaux, parce que, j’insiste, le deuxième lot suivra, mais cela dépend de la manière dont nous allons gérer ce qui est déjà fait », a prévenu le fondateur de Widal. Pour lui, c’est un patrimoine pour le Nord-Ubangi.
Pour ce premier lot de travaux, le collège présidentiel de Gbado-Lite s’est vu doté d’une belle salle d’informatique équipé. Widal Fondation a également réhabilité les bureaux administratifs.
« Nous sommes contents de voir notre Alma mater revêtir sa robe d’antan. Le collège est l’œuvre du Maréchal Mobutu. Mais après son départ, cette école était laissée pour compte. Elle a perdu la plupart de ses infrastructures », a témoigné Nadège Wenzele, ministre provinciale du Genre et ancienne élève du Collège présidentiel.
De son côté, Dupont Ngobe, également ancien élève du collège a émis le vœu de voir les autres lots des travaux se réaliser le plus rapidement possible.

Cell/Com