octobre 18, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: la Fondation Widal ressuscite Mobutu à Gbadolite

A 8 jours de la célébration de sa mort survenue le 7 septembre 1997 au Maroc, le Maréchal Mobutu Sese Seko Kuku Gbendu Wazabanga se voit réhabiliter dans sa Gbado-Lite natale par la Widal Fondation.

Dans la soirée du dimanche 29 août 2021, alors que le soleil déclinait à l’horizon, Déborah Loando, présidente de la Widal Fondation et épouse du ministre d’Etat à l’aménagement du territoire, Guy Loando Mboyo, fondateur de celle-ci, a officiellement dévoilé le buste du Maréchal Mobutu, ancien président de la RDC alors République du Zaïre, sous le regard admiratif du sénateur Baramoto, proche de Mobutu et ancien général de la célèbre Garde civile, et des habitants de Gbado-Lite.

Il s’agit d’une sculpture en résine d’environ 2,50 mètres réalisée par le jeune artiste plasticien kinois, Jupson Tshiluka, placée en plein milieu du jardin situé juste à l’entrée de la mairie de la ville.

«C’est une indescriptible joie de revoir le Maréchal Mobutu», s’exalte Joseph. A côté de lui, Marthe, la cinquantaine passée, crie : «Tata azongi n’a ndako na ye ». Entendez : «Papa (Mobutu) est rentré chez lui».

Cette énième réalisation de la Widal Fondation dans la province du Nord-Ubangi porte en lui un côté particulier. Elle ajoute un plus au capital touristique de Gbadolite, ville musée renfermant une importante partie de la vie de Mobutu et de l’histoire de l’ex-Zaïre.
Avec une superficie de 11,2 km2, cette ville qu’on appelait Versailles de la jungle compte trois commune: Gbadolite, Molegbe et Nganza, baignée par les eaux du fleuve Congo et alimentée par le barrage de Bobayi Mbongo, construit par Mobutu à la frontière avec la République centrafricaine.