20/06/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Office des Routes: ces milliards détournés n’existent que dans la tête d’un petit groupe d’agents instrumentalisés et leurs copains mercenaires

Il n’y a jamais eu détournement de plus de 5 milliards de francs congolais au sein de l’Office des Routes. Un petit groupe d’agents et quelques infiltrés, non agents de l’Office des Routes ont organisé un sit-in dans l’enceinte de la Direction Générale pour dénoncer un prétendu détournement de plus de 5 milliards de francs congolais par le Directeur Général Jeanneau Kikangala Ngoy, alors que cette somme colossale n’existe même pas.

Avec des éléments concrets et arguments convaincants, le Professeur Kikangala a prouvé noir sur blanc qu’il est accusé gratuitement d’avoir détourné ces 5 milliards qui n’existent que sur papier pour le moment. Il a, à la faveur d’un point de presse organisé mardi 04 juin 2024 à son bureau de travail, renseigné que le ministre du Budget n’a même pas encore autorisé le décaissement de cet argent. La procédure est encore en cours d’exécution. Donc, c’est des milliards spirituels qu’il aurait détournés, peut-on déduire.

À l’encroire, cette somme à décaisser par le gouvernement va bel et bien servir au paiement des arriérés de salaire et amélioration des conditions salariales des agents.

Il a rassuré qu’une fois la situation décantée au ministère du Budget, le paiement des agents passera par voie bancaire, comme d’habitude.

“À notre arrivée, tenant compte de la vie chère, nous avons entamé des démarches auprès des services compétents, afin que soit améliorée la situation salariale des cadres et agents de l’Office des routes”, a-t-il révélé au cours de ce point de presse.

Toutes ces démarches, a-t-il ajouté, liées à l’augmentation de salaire, ne sont pas assorties d’un quelconque calendrier. De ce fait, le DG de l’Office Routes se demande par quel mécanisme peut-on arriver à détourner des salaires bancarisés dont le fonds n’est pas encore disponible.

De son côté, la délégation syndicale qui a identifié quelques non agents de l’Office des Routes parmi ces quelques agents ayant organisé ce sit-in, ne reconnaît pas ce mouvement.

À la tête de la Direction générale de l’Office des Routes depuis septembre 2022, le DG Kikangala a laissé entendre que la dernière augmentation de salaire au sein de cet établissement public remonte à 2012. Ce salaire ne permettait pas aux employés de vivre décemment.

René Kanzuku