29/05/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: Dodo Kamba Prophète de bonheur, Donatien Nshole Prophète de malheur !

En août dernier, à travers Top Congo FM, le porte-parole de la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO-, Mgr Donatien Nshole avait prédit  le chaos dans le pays, si les erreurs du fichier électoral ne sont pas corrigées avant les élections prévues en décembre 2023.

“À moins que la CENI ne réalise l’importance de nos appels à renforcer la confiance au sein de la population et ne sous-estime pas la perception publique de son travail, à moins qu’elle n’apporte des corrections significatives, nous risquons de créer un environnement propice à une révolution qui pourrait être déclenchée par un leader courageux”, disait-il.

Ces propos ont été copieusement  contredits par l’Évêque général Dodo Kamba, président des Églises du Réveil  du Congo et de la Plateforme des confessions religieuses.

C’était le samedi 16 septembre 2023 au Stade Tata Raphaël, lors du rassemblement des jeunes dénommé Jeune Elembo  Ya Mboka. “Contrairement à ce que prônent les prophètes de malheur, il n’y aura pas de chaos après les élections en RDC”, a déclaré Dodo Kamba pendant sa prédication devant un stade rempli de milliers de jeunes.

Évoquant le livre de 1 Timothée 4:12, l’Évêque Dodo Kamba a exhorté ces jeunes réunis au Stade Tata Raphaël d’abandonner le banditisme (Kuluna), l’ivresse, la drogue, les appelant à s’engager dans la politique active et surtout refuser de se laisser manipuler par des politiciens et autres leaders sociaux.

“La majorité de notre peuple sont des jeunes. 1 Timothée 4 :12, que personne ne méprise ta jeunesse…
Halte à l’instrumentalisation de la Jeunesse congolaise avec des miettes. Jeune, tu as de la valeur. Que personne ne méprise ta Jeunesse. Que personne ne t’apprivoise pour 2000fc ou 3000fc.
Tu vaux plus que ça. Connais ta valeur.
Il est temps que les jeunes prennent les commandes de ce pays. Jeunes, il faut prier pour notre pays, il faut prononcer des belles paroles”,  a déclaré Dodo Kamba.

Rappelons que plusieurs autres chefs de confessions religieuses ont également pris part à ce rassemblement des jeunes toutes tendances confondues, dont l’Imam Moussa, président de la commission d’intégrité et médiation électorales-CIME- et Fumumapanda de CONEICO.

René Kanzuku