27/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: l’Aménagement du Territoire et “EDO Global” s’engagent pour un partenariat win-win pour doter le pays des infrastructures modernes

La signature du mémorandum d’entente est intervenue le jeudi 20 janvier dernier entre le Gouvernement congolais représenté par le Ministre de l’Aménagement du Territoire, Guy Loando Mboyo et la représentante du groupe australien “EDO Global”, l’Ambassadrice Maria Backlund.
Cette démarche matérialise leur ferme volonté de respecter les clauses de cet accord qui s’inscrit dans le cadre du développement de la RD-Congo, conformément à la vision du Chef de l’Etat, celle de doter le pays des infrastructures modernes.

Ainsi, les deux parties contractantes entendent travailler dans un partenariat gagnant-gagnant pour établir des relations commerciales mutuellement bénéfiques et durables.

Dans l’esprit de ce protocole d’accord de coopération, le groupe Edo Global déclare ‘’avec toute responsabilité corporative, qu’elle a établi la structure de base pour garantir le financement à grande échelle, essentiel pour implémenter le modèle de développement économique, présenté au gouvernement , en vue de la construction d’une économie forte, durable et croissante.

En outre, par l’exécution de cet accord, les parties confirment ‘’ la communauté des valeurs et des objectifs en ce qui concerne la priorisation d’enjeux économiques du projet notamment les infrastructures, l’éducation et l’énergie.
Elles reconnaissent, par ailleurs, que les valeurs et les objectifs sont les mêmes, en ce qui concerne la priorisation des opportunités de projets économiques, à savoir les infrastructures, l’éducation et l’énergie.

Les deux parties se sont également fixées les objectifs notamment la mobilisation des bailleurs de fonds multilatéraux et bilatéraux ainsi que des acteurs non étatiques, l’échange de données et d’informations, en vue de déterminer les meilleurs conditions pour la réalisation des projets.

Elles s’entendent aussi à renforcer des bonnes relations commerciales mutuellement bénéfiques, garantissant la bonne mise en œuvre de projets à réaliser, à coordonner et mettre en œuvre des activités conjointes.

Enfin, les parties s’engagent à promouvoir un partenariat étroit. Liés à certaines obligations, le Ministère de l’Aménagement du Territoire et le groupe EDO global sont tenus au principe de la confidentialité dans l’exécution du contrat de partenariat qu’ils ont signé.

René Kanzuku