28/09/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: Le gouvernement réagit à la déclaration de la CENCO

Le ministre de la communication et médias et porte-parole du gouvernement, Jolino Makelele a réagi à la déclaration de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo -CENCO- ce mardi 2 mars 2021, au cours du journal télévisé à la chaine nationale.

Après que le service de la communication du Président de la République a qualifié le message des prélats catholiques “d’un coup de pied gratuit dans une fourmilière, sans savoir exactement ce qui en résulterait”, le ministre de la communication a, quant à lui, rappelé que la CENI reste la seule institution compétente à évoquer les questions liées à la matière électorale en République Démocratique du Congo.

“Il y a des institutions qui sont chargées d’organiser les élections dans le pays conformément à notre constitution. ll y a des matières qui ne relèvent pas d’un pouvoir discrétionnaire du gouvernement ou de la Présidence de la République. Et donc, s’il y a des questions qui tiennent à l’organisation des élections, l’autorité compétente, c’est bien la Commission Électorale Nationale Indépendante” a-t-il dit à la RTNC.

Et d’ajouter, “Nous ne désapprouvons pas les conseils d’où qu’ils viennent, pourvu qu’ils soient bien intentionnés. Et donc, toutes ces matières ne devraient, de notre point de vue, faire l’objet d’aucune sorte de polémique qui puisse entraver les bons rapports qui doivent exister entre une organisation citoyenne comme la CENCO et le gouvernement, et même la présidence de la République”, a dit Jolino Makelele.

Pour rappel, le lundi 1er mars 2021, les prélats catholiques ont, dans leur message, demandé au parlement de procéder, dès la prochaine session de mars, aux votes de lois sur les réformes électorales et sur l’organisation de la CENI pour but de garantir l’organisation des élections en 2023, dans le respect du délai constitutionnel.

Marc-Henock Makanda