28/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: le Royaume-Uni apporte son soutien à l’assistance du PAM aux personnes affectées par la faim

Democratic Republic of Congo 25th September 2021 Kisungu Fidelina receives her monthly transfer at WFP's CBT point, in Mabalako, Democratic Republic of Congo on 25th of September 2021. Despite her limited means, Kisungu hosted displaced people who fled conflict from Beni area. She was identified as vulnerable during WFP vulnerability assessments and listed for to benefit from Cash assistance. Kisungu is a widow and mother of six. She lives with one of his sons in Mabalako. Kisungu plans to use the money to cultivate a larger field. Photo: WFP/Benjamin Anguandia WFP plans to reach 8.7 million people in DRC in 2021 with food, nutrition and cash-based assistance – nearly two million more than last year – despite an extremely tough operating environment. The support ranges from meeting the immediate food and nutritional needs of the most vulnerable to building longer-term resilience for children and their families. WFP’s school feeding programme aims to reach 200,000 children in the 2021-22 academic year and half-a-million by 2024. Together with UNICEF and FAO, WFP launched an urban hunger-fighting project, on the outskirts of Kinshasa. The initiative provides cash-transfers to some 100,000 extremely vulnerable people in the commune of N’sele, hard hit by the economic fallout of COVID-19.

Le Programme alimentaire mondial -PAM-, l’une des agences des Nations Unies reçoit une contribution de 10 millions de livres sterling (13,2 millions de dollars américains, 26,4 milliards de francs congolais) du Royaume-Uni pour fournir une assistance monétaire à plus de 140 000 personnes déplacées et autres personnes extrêmement vulnérables en République démocratique du Congo, où l’une des plus grandes crises alimentaires au monde ne semble pas s’atténuer.

D’ici à décembre 2022, les fonds britanniques aideront le PAM à atteindre certains des plus affamés du pays, en particulier dans les zones confrontées à des niveaux de crise ou d’urgence d’insécurité alimentaire. Il s’agit notamment des personnes déracinées par la violence ou qui retournent maintenant chez elles, ainsi que les communautés qui les accueillent.

L’argent que recevront les bénéficiaires – l’équivalent de 14 dollars par personne et par mois – leur permettra d’acheter des aliments nutritifs et d’autres produits essentiels pour répondre aux besoins de leur famille.

“Le Royaume-Uni a été l’un des plus généreux contributeurs du PAM à notre programme d’assistance en espèces en RDC, et ce dernier don est tomber au bon moment”, a déclaré Moumini Ouedraogo, Directeur adjoint par intérim du PAM en RDC. “Des millions de personnes affamées dans ce pays n’ont pas eu grand-chose pour fêter cette année. Cette nouvelle et généreuse injection de fonds offre une lueur de lumière et d’espoir pour 2022.”

Les fonds britanniques soutiendront également les opérations du Service aérien humanitaire des Nations Unies -UNHAS-, géré par le PAM, qui joue un rôle crucial dans le transport des travailleurs et des biens humanitaires vers les régions éloignées et inaccessibles de la RDC, un pays où les réseaux de transport sont extrêmement limités.

Avec 27 millions de personnes confrontées à des conditions de faim extrême en RDC – soit environ un quart de la population – le pays fait face à l’une des plus grandes crises alimentaires du monde en chiffres absolus. Quelque 3,4 millions d’enfants souffrent de malnutrition aiguë.

Au total, en 2021, le PAM prévoyait d’atteindre quelque 8,7 millions de personnes en RDC avec une assistance alimentaire, monétaire et nutritionnelle.

René Kanzuku