octobre 18, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: les Chefs des confessions religieuses reçoivent l’Ambassadeur américain en RDC, Mike Hammer à la CIME

L’Ambassadeur américain en République démocratique du Congo, Mike Hammer a été reçu jeudi 30 septembre 2021, au siège de la Commission d’Intégrité et Médiation Electorales -CIME-, à Mont-Fleury, dans la commune de Ngaliema, par les Chefs des Confessions religieuses.

À l’en croire, sa venue au siège de la CIME se justifie par le souci de bien s’informer sur les matières essentielles pour la démocratie et la politique congolaise. «Je suis venu aujourd’hui pour bien m’informer à travers les six confessions religieuses qui sont ici représentées aujourd’hui», a-t-il déclaré.
Et de poursuivre : «On veut qu’il y ait des élections crédibles, libres et transparentes en 2023, en accord avec la Constitution congolaise et nous sommes ici comme pays partenaire privilégié et ami de la RDC. On voudrait renforcer les efforts du gouvernement de renforcer la démocratie congolaise».

Mike Hammer a estimé que la réunion avec les Chefs des six Confessions religieuses a été très productive: “J’apprécie beaucoup cette opportunité d’apprendre plus sur des questions liées à la sélection du prochain président de la CENI. On ne voudrait pas avoir le glissement, ça c’est fini. Tout le monde est d’accord qu’on doit avoir des élections bien faites en 2023».

Pour sa part, l’Evêque Général Dodo Kamba, Président national, Représentant légal de l’Eglise du réveil au Congo et Porte-parole des Chefs des Confessions religieuses, a salué le sens de considération et l’attention soutenue de l’Ambassadeur Mike Hammer: «On a aimé, c’est quelqu’un qui a un grand esprit et beaucoup d’ouverture. Nous avons aimé son approche et surtout son apologie pour la paix».

L’Evêque Général Dodo Kamba la responsabilité que portent les Chefs des Confessions religieuses dans ce processus électoral. «Nous sommes censés porter cette responsabilité pour aider notre pays à avoir des élections crédibles en 2023 et de ne pas basculer à un quelconque glissement. Donc, nous apprécions à sa juste valeur cette démarche (de l’Ambassadeur) et nous promettons que nous travaillerons, nous sommes déjà en train de le faire, de mieux en mieux, pour donner le meilleur de nous-mêmes afin de donner de l’espoir et de l’espérance à notre peuple et à ce pays qui a tant souffert».

Avant l’Ambassadeur Américain, les Six confessions religieuses ont rencontré les Ambassadeur de l’Union européenne, du Royaume de la Belgique, du Pays-Bas et l’Union africaine. Cette démarche des Confessions religieuses rentre dans le cadre de la restitution du processus de désignation de leurs délégués à la CENI.

René Kanzuku