octobre 18, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: Nsholé et Nsenga décidés à encore lancer la polemique

Une petite phrase dite par le secrétaire général de la CENCO, abbé Donatien Nsholé, répétée par son Révérend Éric Nsenga de l’ECC donne un bel aperçu de l’Etat d’esprit qui anime les hommes des… Dieu.
« Il n’y a pas d’argent, nous ne sommes pas des agents corrompus », ont-ils lâché avec désinvolture aux journalistes à la fin de la conférence de presse de plus heure tenue cette matinée au siège de la Conférence épiscopale nationale du Congo.

Le 10 juin 2020, on se souvient encore que ce le même tandem avait lancé la polémique autour de la désignation de Ronsard Malonda en accusant les autres confessions religieuses de corruption, sans en avancer la moindre preuve.

Apparemment, les deux églises sûrement investies du pouvoir exceptionnel de refuser aux autres églises leurs droit de penser ou de voter, ou encore d’assumer leur choix quand elles le font, sont résolu à rééditer l’opprobre offert au Congolais lors de la polémique d’il y a un an.

Les autres confessions préfèrent, pour l’instance le silence. “Ce n’est pas important que les Chefs des Confessions religieuses répondent à ce genre d’attaques, si réellement de tels propos ont été dits, ils n’engagent que leurs auteurs. Il y a plus important à faire”, a répondu un proche des confessions religieuses à notre journal.

Espérons que cette fois-ci les religieux ne se verseront plus dans le ridicule. Bien que ça ne tue pas.

Malala Joseph