14/04/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: voici les vérités sur la déchéance ratée de Dodo Kamba

Après la confusion semée dans l’opinion par un groupe de pasteurs se voulant  omnipotents dont Kankienza, Mukuna, Kaleta et Bravo, le Représentant Légal et Évêque Général de l’Eglise du Réveil du Congo -ERC- Dodo Kamba Israël vient de dissiper tout malentendu.

A travers une conférence de presse tenue lundi 16 octobre 2023 au siège de l’Église Mission Sacerdoce Royal, sise la 6ème rue de la commune de Limete, le N°1 de l’ERC a fait savoir que la réunion tenue par ces pasteurs n’était pas une assemblée générale et donc les décisions qui en ont découlé, notamment sa déchéance et la nomination de Guy Olangi, n’avaient aucune valeur, ni incidence sur le cour normal de la vie de cette confession religieuse. «Il n’y a pas eu Assemblée générale», a-t-il souligné soulevant les préalables pour la tenue d’une assemblée générale au sein d’une Asbl confessionnelle, selon la loi N°004.

Qui convoque une assemblée générale?

S’appuyant sur les textes légaux, Dodo Kamba a expliqué qu’une assemblée générale est convoquée par le Représentant qui lance une invitation à tous les membres effectifs repartis à travers l’étendu du territoire national.
Cependant, en cas de crise avérée qui troublerait l’ordre public, l’assemblée générale peut être convoquée par la majorité des membres effectifs. Et même dans ce cas, tous les membres effectifs devraient recevoir leur invitation pour participer aux travaux.

«L’ERC est une association nationale. Elle est dans toutes les 26 provinces. De ce fait, elle n’organise jamais une seule assemblée générale sans que les membres des provinces n’y soient invités, car le quorum doit être atteint. Et c’est le devoir du ministère public de constater ce quorum et non un membre de l’ERC», a fait remarquer Dodo Kamba.

Quel pouvoir ont les fondateurs ?

Dans son speech, Dodo Kamba a rappelé que selon la loi N°004 qui régit les Asbl en RDC, le membre fondateur devient membre effectif de droit. «Et aucun membre effectif n’est supérieur à l’autre», a-t-il martelé.

Une question s’impose : D’où Kankienza, Mukuna,… Bravo tireraient-ils le pouvoir de déchoir cavalièrement quelqu’un qui a été élu par l’Assemblée générale de l’ERC? De la loi? De Dieu? De toute évidence, non.

René Kanzuku