26/02/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Respectant les textes de l’Eglise du Réveil du Congo et les lois de la République, Dodo Kamba convoque l’Assemblée générale

Cependant, une question taraude les esprits à l’Eglise du Réveil du Congo: «Ceux des conseillers à la Présidence qui, malgré les décisions de la justice et la loi, tiennent à imposer Ejiba Yamampia à la tête de l’ERC, laisseront-ils la voie de la légalité suivre son cours?»

Il y a du nouveau à l’Eglise du Réveil du Congo ! Et certainement, la confusion entretenue, à souhait, depuis un temps sur l’identité de la personne qui assumerait le poste de Président national et Représentant légal de cette institution religieuse, prendra définitivement fin dans une dizaine de jours.

On sait qu’après quelques tergiversations au ministère de la Justice, d’abord le Conseil d’Etat, répondant à la requête de l’Archevêque général Dodo Kamba, avait suspendu, début janvier, l’arrêté ministériel reconnaissant l’Evêque Ejiba comme représentant légal d’ERC, car péchant contre les prescrits de la loi.

Mais encore, le 12 janvier, le Tribunal de Grande instance de Kalamu avait, lui aussi, entre autres, primo, annulé les décisions prises par le groupe de l’Archevêque Albert Kankienza dont logiquement celle nommant Ejiba comme représentant légal de l’ERC, et secundo, interdit ceux-ci de prendre des actes sur la vie de l’ERC.

«Je respecte les textes de l’ERC et les lois… »

Etabli et rétabli par les statuts de l’ERC et les lois du pays, Dodo Kamba est donc jusqu’à preuve du contraire, Représentant légal de l’Eglise du Réveil du Congo. Il a donc légalement le droit d’agir à ce titre. Et comme il l’avait annoncé en fin 2023, cet homme d’église a convoqué l’Assemblée générale élective de l’ERC qui se tiendra du 29 février au 2 mars.

Certes l’annonce officielle n’a pas encore été faite, mais nos sources sont formelles, elle ne saurait tarder.

Contacté au téléphone, Dodo Kamba s’est juste limité à dire: «Je respecte les textes de l’ERC et les lois de la République». Voilà qui en dit long sur la suite des événements à l’ERC.

Quand des Conseillers de la Présidence se font dieux

Cependant, une question taraude les esprits à l’Eglise du Réveil du Congo: «Ceux des Conseillers à la Présidence qui, malgré les décisions de la justice et la loi, tiennent à imposer l’Evêque Ejiba Yamampia à la tête de l’ERC, laisseront-ils la voie de la légalité suivre son cours?».

A la tête de ce groupe, l’on cite Jacques Kangudia, personnage assez tonique selon les témoignages, il est le coordonnateur de la Cellule pour le changement de mentalité, structure rattachée à la présidence de la République. «De par ses fonctions, celui-ci n’a, en principe, d’autre choix que celui d’être un citoyen modèle, respectueux des lois et de la légalité! Mais il n’en est rien», persifle-t-on à l’ERC. Nos sources à l’ERC estiment que Monsieur changement de mentalité se croit au-dessus des lois.

«Lui et ses compagnons font du trafic d’influence à qui doit l’entendre, arguant que le Président de la République aurait jeté son dévolu sur Ejiba pour qu’il soit le numéro 1 de l’Eglise du Réveil en RDC», confie un proche de Dodo Kamba.

Question: Le Président de la République nomme-t-il les Responsables de différentes Confessions religieuses ? Quelles lois lui auraient-ils conféré ce pouvoir au détriment de la centaine des membres effectifs qui composent l’ERC ? Serait-ce ça le contenu que Kangudia donnerait au combat pour l’Etat de droit, sinon pour le changement de mentalité ? Autant des questions que l’opinion se pose.

Seuls les événements qui entoureront l’Assemblée générale du 29 février au 2 mars 2024, nous fourniront des réponses claires.

René Kanzuku