28/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Restitution de la formation de Kigali: la CENI vante l’apport de la CIME à la récente élection de gouverneurs

La Commission d’intégrité et médiation électorales -CIME- a organisé lundi 16 mai 2022 au Centre des handicapés dans la commune de la Gombe, une séance de  restitution de la formation que ses membres ont suivi à Kigali, au Rwanda du 21 au 22 avril.

À gauche, Paul Muhindo, rapporteur adjoint de la CENI, et Imam Moussa Rachid, Président de la CIME à droite.

Hormis les Chefs de confessions religieuses membres de la CIME, le rapporteur adjoint de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, Paul Muhindo a aussi pris part active à cette séance de restitution.

Dans son mot de circonstance, Muhindo a remercié la CIME pour son apport jugé remarquable à l’élection du gouverneur de la province du Kongo Central.

“Votre importance en période électorale dans notre pays n’est plus à démontrer. La CENI compte énormément sur la CIME pour l’organisation des élections. La présence et le conseil de la CIME à tous les candidats gouverneurs au Kongo Central ont permis que l’élection qui était prétendument à susciter les tensions s’organise dans le calme. C’est là encore une récente expérience. Nous vous en remercions”, a-t-il vanté.

Paul Muhindo pendant son speech devant les Chefs des confessions religieuses.

Pendant le même mot, cet ancien député national a également rappelé à la CIME que son rôle ne doit pas seulement être postélectoral.

“C’est pour la CENI et pour moi, un signe d’honneur et un réel plaisir de prendre la parole à cette séance de restitution de la formation des formateurs qui s’est déroulée à Kigali. Voir la CIME être invitée à cette formation, était un honneur pour la RDC. L’histoire de la CIME est encore fraîche dans nos mémoires. Nous revenons des élections tumultueuses, mais qui s’étaient passées dans un calme étonnant. Il s’agit des élections qui ont permis l’alternance pacifique dans notre pays. Nous n’avons pas oublié le rôle combien capital que vous avez joué pendant ces durs moments. Il est important que ce capital soit davantage consolidé en faveur du processus électoral actuel”, a-t-il rappelé.

Et d’ajouter : “Même si les élections sont transparentes, l’intention persiste toujours. Ce qui signifie que la médiation ne puisse pas être une activité qui doit se réaliser après le problème. La médiation doit s’organiser avant, pendant et après le processus électoral. Votre importance en période électorale dans notre pays, n’est plus à démontrer. La CENI compte énormément sur la CIME pour l’organisation des élections. La présence et le conseil de la CIME à tous les candidats gouverneurs au Kongo Central ont permis que l’élection qui était prétendument à susciter les tensions s’organise dans le calme. C’est là encore une récente expérience. Nous vous en remercions”.

Cette formation qui portait sur “la médiation des conflits communautaires” était proposée par l’Organisation internationale Interpeace  danss le cadre d’un programme de promotion de la paix de la Conférence internationale de la Région des Grands Lacs -CIRGL-.

René Kanzuku