14/07/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Sit-in devant la CENI: Ngobila interdit, Fayulu, Katumbi, Matata et Sesanga s’obstinent

Samedi dernier, après la répression de leur marche de protestation, les leaders de l’opposition n’ont pas déragé. Ils ont annoncé qu’ils seront en sit-in ce jeudi 25 mai 2023 devant le siège de la Commission Électorale Nationale Indépendante -CENI- à Kinshasa.

Moïse Katumbi, Matata Ponyo, Martin Fayulu et Delly Sesanga, ces leaders de l’Opposition ont, au cours d’une conférence de presse tenue le même jour de leur manifestation populaire, fait l’annonce de l’organisation d’un sit-in devant le siège de la CENI. Cette manifestation interviendra dans l’objectif de protester contre “un processus électoral chaotique”.

Les autorités urbaines ont, au cours d’une communication, interdit cette rassemblement de protestation des membres de l’Opposition devant le siège de la CENI sur le boulevard du 30 juin. L’hôtel de ville dit ne pas accepter cette affluence de l’Opposition.

Pour les autorités, elles avancent que cette interdiction est faite parce que “ladite activité est reprise parmi les zones neutres” et elles demandent, de ce fait, à la police de prendre toutes les dispositions pour empêcher tout rassemblement devant le siège de la CENI, jeudi.

De leur côté, ces derniers tiennent toujours à leur sit-in devant la centrale électorale, malgré cette interdiction du gouvernement kinois.

“Nous invitons les Congolaises et les Congolais à participer massivement au sit-in de ce jeudi 25 mai devant le siège de la CENI sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa. Nous devons stopper le projet de tricherie que M. Kadima veut orchestrer en faveur de M. Félix Tshisekedi”, a tweeté Martin Fayulu ce mercredi à midi.

Soulignons que les leaders l’opposition projettent de réaliser plusieurs activités allant dans le sens de consolider leur unité. Après la répression de la marche de protestation intervenue ce samedi, Moïse Katumbi, membre de cette opposition a été interdit de fouler le sol du Kongo-Central.

Justice Kangamina Musingilwa