20/05/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Sud-Kivu: la montée des eaux du Lac Tanganyika coupe la RN5 reliant Bukavu, Uvira et Fizi

Reliant les villes de Bukavu, Uvira et le territoire de Fizi, la Route nationale numéro 5 est complétement détruite au niveau des escarpements de Luhanga suite à la montée des eaux du Lac Tanganyika.
Celà impacte négativement les mouvements des populations entre les villes de Bukavu, Uvira, Bujumbura et les villes de l’ouest du Rwanda.

Des petites pirogues motorisées sont mises à la disposition des voyageurs pour la traversée. Il faut débourser 2000fc pour les passagers et 4000fc pour les motos entre Kigongo et Makobola. Pour ceux qui n’ont pas de moyens, certains traversent à pieds et d’autres à la nage avec risque de noyade.

Cette situation impacte négativement la vie sociale des autochtones ainsi que les réfugiés burundais vivant aux camps des réfugiés de Lusenda et Mulongwe, en territoire de Fizi.

Selon eux, c’est le seul moyen qui les permette de faire le petit commerce afin de  répondre aux besoins de leurs familles, car l’aide qu’ils recoivent du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ne les permet pas de relier les deux bouts du mois, nous a expliqués M. Ngendakuma Renovat, un réfugié burundais vivant au camp de Lusenda.

Contacté par leregard.info, l‘administrateur du territoire de Fizi affirme avoir soumis la question à l’autorité provinciale à Bukavu.

Rappelons également que cette montée des eaux du Lac Tanganyika touche plusieurs villes de la région des grands lacs ainsi que la Tanzanie et la Zambie d’où la nécessité d’une consultation régionale.

Anicet Cito