05/10/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Tanganyika: la Coordination des affairres Humanitaires/RDC loue le travail abattu par Médecins D’Afrique

Dans le cadre de sa visite d’évaluation des appuis humanitaires effectuée en avril dernier en la province du Tanganyika, dans le territoire de Nyunzu, la Coordination des affaires Humanitaires/ RD-Congo via OCHA, a félicité l’ONG internationale Médecins d’Afrique-MDA, qui, selon elle, s’est distinguée des autres organisations humanitaires. À en croire la Coordination, la distinction de MDA se caractérise par ses actions ponctuelles et répondant aux besoins réels de la population vulnérable de cette zone, foyer d’action humanitaire, a rapporté dimanche 20 juin 2021, le chargé de communication MDA/Nyunzu, Léon Hopay Mumbanga.


Au chevet des retournés et déplacés des guerres dans la Zone de Santé de Nyunzu, MDA, appuyée par le Fonds Commun Humanitaire FCH et l’UNICEF, laisse des traces dans la province du Tanganyika. Il s’agit de son projet dénommé : « Réponse Multisectorielle en soins de Santé primaires, Nutrition et Eau, Hygiène et assainissement en faveurs des vulnérables affectées dans le Territoire de Nyunzu, Zone de Santé de Nyunzu dans la province du Tanganyika ».

Selon Léon Hopay, c’est depuis décembre 2020 que des milliers de personnes bénéficient des soins de Santé Primaires gratuits grâce à cette ONG internationale en stratégie fixée dans les centres de santé qu’en stratégie mobile par les cliniques mobiles.  “Simultanément, beaucoup de cas :des cas de violences sexuelles basées sur le genre ; des fistules ; des éventualités césariennes, des complications obstétricales et néonatales ; les consultations prénatales ; les infections sexuellement transmissibles ; les personnes ayant accès ou service de santé sexuelle et reproductive, continuent à trouver des services disponibles”, a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, il a souligné que corrélativement, plusieurs enfants malnutris dont l’âge varie entre 0 et 59 mois, sont soumis gratuitement au traitement dans des Formations sanitaires -FOSA-, notamment dans les Unités nutritionnelles de traitements intensifs -UNTI- et dans les Unités nutritionnelles de traitement ambulatoire -UNTA-; suivies de la promotion de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant en situation d’urgence. Également, dit-il, les enfants déchargés profitent chacun d’un kit WIN constitué de bidons, cruches d’enfant, barres de Savon, savons de toilettes et des aquatab.

Pour pérenniser leurs actions sur terrain, renseigne Léon Hopay, MDA Construit  pour 16 Aires de Santé sur les 25 que compte la Zone de Santé de Nyunzu : 10 blocs de latrines ; 10 blocs de douches ; 10 puits communautaires et 16 sources d’eau, ainsi que 16 trous à ordures.
“Limitée par le temps, Médecins d’Afrique multiplie des cliniques Mobiles afin de permettre à la population éloignée des structures de santé à pouvoir bénéficier de la gratuité offerte par son projet Multisectorielle”, a déclaré Léon Hopay.

Toute la population bénéficie des soins dudit projet sans discrimination

À en croire le Dr. Innocent Niyongere, Manager du projet MDA Nyunzu, ce projet accroit des méthodes et des dispositions, notamment la stratégie avancée pour servir les villages les plus éloignés de Centres de santé. Bien que circonscrits en actions, les soins de santé primaires qu’offre son projet, sont accessibles à tous. L’ONGI n’apporte aucun fœtus de discrimination. Toute la population en est bénéficiaire.

Occasion pour John Milamba, Chef de mission MDA/Tanganyika de souligner que Médecins d’Afrique est basé dans le Tanganyika depuis 10 ans, 24 projets déjà implémentés, 10 Zones de Santé appuyées sur 11xx que compte la province, en même temps qu’il a un contact incessant avec la Division provinciale de la Santé de ladite province.

Quid du projet Multisectoriel MDA?

En effet, le projet Multisectoriel que met en œuvre Médecins d’Afrique est motivé par la situation humanitaire qui s’est détériorée dans l’Est du pays, avec une recrudescence des mouvements de population et des incidents de protection causés par l’intensification des conflits, particulièrement dans le territoire de Nyunzu -dans le Tanganyika-.

En Janvier 2020, des tensions ont été restituées dans le territoire de NYUNZU, suite à la mort du chef de groupement de MUKIMBO MUKIMBO qui aurait été assassiné par le groupe Mai-Mai TWA, dans la localité de MUKIMBO.
Assassinat ayant provoqué des tensions dans la zone avec et des déplacements préventifs de populations de quatre groupements voisins.

Ainsi, des ménages originaires des groupements de BAYORO, BALUMBU, BABINGA, KAMANIA se sont ainsi déplacés de l’intérieur du territoire de NYUNZU vers NYUNZU CENTRE -quartiers de KAPULO KAMPE, NYEMBO et KAMITUGA- dans le même territoire, selon le -Rapport ETT n°014 Période du 22 Janvier 2020-.

Ces événements se sont produits dans un territoire qui connaissait déjà une situation précaire depuis plusieurs années en termes d’accès aux services essentiels de base.
Selon la note d’informations humanitaires pour les provinces du Haut-Katanga, du Haut-Lomami, du Lualaba et du Tanganyika du 09 juillet 2020, la situation des personnes retournées est préoccupante, car à leur retour, elles sont dans un dénuement quasi-total.

La protection, les vivres, l’accès à l’eau potable et aux soins médicaux, les articles ménagers essentiels, les abris et la nutrition sont actuellement les besoins les plus urgents de ces personnes.
Joint au téléphone par la rédaction du journal Le Regard, Dr. Daniel BISSOMBOLO, Représentant national de Médecins d’Afrique, a confié que MDA est une ONG Internationale de Médecins et Acteurs de santé pour le développement socio-sanitaire de l’Afrique.

Créée officiellement en 1995 au Congo-Brazzaville, déclare-t-il, sa vision est de contribuer à « UNE MEILLEURE SANTE EN AFRIQUE » en favorisant la participation des communautés, concours des organisations locales de base et des bénéficiaires dans la gérance de leurs problèmes, difficultés de Santé.
Son siège est à Brazzaville en République du Congo. MDA est présent dans 30 à 25 pays en Afrique et dispose de douze Représentations déclarées, avec du personnel permanent -428 salariés- et plus de 2500 bénévoles au Congo Brazzaville et en RD-Congo, en Centrafrique, au Tchad, au Gabon, au Cameroun, à Madagascar, en Guinée Conakry, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au TogoBurundi, au Niger ainsi qu’au Japon et en France.
Parousia MAKANZU