01/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Appui au projet de développement 145 territoires: Guy Loando reçoit des investisseurs coréens

Le projet de développement 145 territoires en République démocratique du Congo, attire désormais des investisseurs étrangers.

Lundi 28 février 2022, le ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du Territoire, Guy Loando Mboyo a reçu en audience, une délégation d’investisseurs coréens.

Ces derniers se disent intéressés  par la matérialisation du projet de 145 territoires. Un projet ambitieux qui s’inscrit dans la droite ligne de la vision du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, de doter le pays des infrastructures modernes afin de booster son développement.

Au cours de leurs échanges, Guy Loando a livré des informations nécessaires aux investisseurs Coréens déterminés à accompagner le pays dans ce projet.

Pour ce faire, le Ministre d’Etat a orienté ses hôtes vers trois agences d’exécution, notamment BCECO, CFFE et PNUD lesquelles sont en phase de sélection des sociétés qui devront matérialiser ledit projet sur terrain.

“Les agences ont signé des contrats avec le gouvernement pour matérialiser le projet de 145 territoires. Elles doivent commencer à sélectionner les compagnies d’exécution. Il serait mieux pour vous d’entrer en contact avec ces agences et nous sommes là pour vous accompagner. C’est à vous de voir le volet du projet qui vous intéresse et nous allons vous orienter …”, a expliqué le patron de l’Aménagement du Territoire congolais à ses interlocuteurs.

Par ailleurs, le ministre Guy Loando a fait part aux investisseurs Coréens d’autres projets de développement que son ministère a aligné.
Liant l’utile à l’agréable, il a demandé à la délégation du consortium d’entreprises coréennes de prendre langue avec l’Agence Nationale de l’Aménagement du territoire -ANAT- qui mettra à leur disposition tous les supports nécessaires y relatifs.

“Nous avons entendu l’appel et le vouloir du Chef de l’Etat pour le développement de 145 territoires et nous sommes venus avec des personnes attitrées, des compagnies capables d’appuyer financièrement et techniquement ce projet. Je suis réellement satisfait d’avoir eu des informations fiables pour l’exécution de ce projet et nous allons nous y mettre pour voir comment nous pouvons démarrer…”, a laissé entendre le chef de la délégation.

René Kanzuku