mai 16, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

CHAN 2020: La FECOFA dénonce un complot contre les Léopards orchestré par le Cameroun

Par la voie de son vice-président Théobald Binamungu, la Fédération congolaise du football -FECOFA- est montée sur le créneau pour dénoncer « le complot » organisé en vue d’écarter les Léopards du CHAN au profit des Lions indomptables, les hôtes de la compétition.

Dans une correspondance adressée au secrétaire général de la CAF, Binamungu porte à sa connaissance des « faits » sur lesquels se fondent la FECOFA pour soupçonner « les responsables de l’équipe nationale camerounaise », de monter un « complot » contre les Léopards qui affrontent les Lions indomptables ce samedi soir à Douala en quart de finale.

« Le 28 janvier 2021, entre 8 et 9h, notre délégation est prélevée au PCR Covid-19 par les services de la CAF avec la promesse de nous donner les résultats dans la soirée du même jour », relate Binamungu dans sa correspondance écrite le 29 janvier depuis Douala. Et de poursuivre: « Fort malheureusement, à notre grand étonnement et à celui de tous les officiels CAF présents à la réunion technique de ce matin aux environs de 10h30′, alors que les résultats de notre équipe nationale n’étaient pas encore à la disposition de la CAF ni à notre propre disposition, le team-manager de l’équipe nationale camerounaise annonce au Dr. Zakta Bartagi de la CAF que 13 de nos résultats du 28 janvier sont positifs ».

Selon cette correspondance du vice-président de la FECOFA, les officiels RD-congolais n’ont été notifiés de leurs résultats que plus de deux heures après la réunion technique. Curieusement, ces résultats sont identiques à ceux annoncés par le team-manager du Cameroun.

« Nous ne justifions pas que les responsables de l’équipe adverse soient en possession de nos résultats avant nous-mêmes et avant même la CAF », fustige Binamungu, avant de faire une révélation qui laisse perplexe. « L’Hôpital Laquintine de Douala n’est même pas agréé par les services de la CAF pour opérer ces prélèvements », révèle-t-il, tout en expliquant qu’à Douala, seuls le Laboratoire de référence de la Tuberculose et l’Hôpital général de Douala sont homologués par la CAF.

Au regard de tous ces faits qui fondent la suspicion des RD-Congolais, la FECOFA a demandé à la CAF « d’organiser dans les meilleurs délais une contre vérification » des résultats des Léopards. Et ce, « dans un laboratoire neutre et indépendant des services étatiques camerounais ».

Des sources depuis le Cameroun ont rapporté qu’une équipe composée des médecins de la CAF et de l’OMS ont été dépêchés au QG des Léopards pour la contre vérification.

Le Regard