octobre 25, 2020

Le Regard

De l'information fouillée et vérifiée

Covid-19: un groupe des senbilisateurs de proximité du PMVS arrêté ce matin au commissariat de Kasa-Vubu

 

Dans le but de renforcer la communication pendant cette période de crise sanitaire en République démocratique du Congo du Congo, le Programme multisectoriel de vulgarisation et sensibilisation-PMVS- a lancé une campagne des sensibilisatons de proximité,  porte à porte, sur les préventions de lutte contre le COVD-19 à travers toutes les communes de Kinshasa.

Après avoir fini leur sensibilisation ce jeudi 21 mai,  le commissariat de la commune de Kasa-Vubu a procédé à l’interpellation de la coordonnatrice adjointe du projet

À en croire son coordonnateur, Ludovic Kalengayi, qui a livré cette nouvelle à Le Regard, le commissariat exige que son adjointe donne l’argent reçu du gouvernement congolais pour l’effectivité de ce projet. Et pourtant, apprend-t-on,  le travail a été fait bénévolement dans l’idée d’aider la population et les bourgmestres de toutes les communes, y compris celui de Kasa-Vubu, ont été informés et donné leur aval.

Ludovic Kalengayi a initié ce projet de sensibilisaton et a adressé les lettres aux différentes communes qui ont accepté « notre projet ,et au moment où nous vous parlons ,la coordinatrice adjointe est mise en détention et le commissariat de la commune de Kasa-Vubu exige qu’on les paie l’argent et eux même paierons les membres ».

« Nous déplorons ce comportement ,et demandons au commandant du commissariat de la police ,de suivre la procédure normale. Aucune convocation n’a été adressée à madame Myriam, mais elle a été brutalement arrêtée en cours de route, pendant qu’elle s’assurait des rapports des différentes communes. Cette sensibilisaton a été faite dans le but d’aider la population,et nous n’avons pas été financés par le gouvernement congolais », dénonce Ludovic Kalengayi.

CL