30/09/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Dossier Maman-Yemo: Mboso ordonne la levée de la grève et exige la reprise de travail

Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia Pwanga a appelé jeudi 25 février 2021, les syndicalistes de l’hôpital général de référence de Kinshasa, ex- Maman Yemo à lever la grève qu’ils ont initiée, il y a quelques jours, contre le nouveau comité de gestion de cet établissement sanitaire, en vue de permettre à celui-ci de fonctionner normalement et sauver les vies des ceux qui sont dans le besoin.

Il a lancé cet appel au cours d’une réunion qu’il a animée au Palais du peuple en présence du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, du ministre de la santé publique, Eteni Longondo, des médecins dudit hôpital, de deux comités de gestion, de dix syndicalistes initiateurs de la grève et quelques députés.

Dans son verbe tranchant ce conflit qui a opposé le ministre Longondo au gouverneur Ngobila, le président de l’Assemblée nationale a par ailleurs rappelé aux uns et autres qu’il est plus utile de travailler de la manière à faire avancer les choses que de les faire reculer. Car, a-t-il déclaré, Maman Yemo vient de loin et il ne peut pas être détruit.

À l’occasion, il a rassuré ses interlocuteurs de la mise en application des projets sur la modernisation de ce site sanitaire, qui, selon lui, cadre avec sa vision de travail à abattre pour garantir la bonne santé à la population congolaise toute entière.

Les recommandations du président de la chambre basse du Parlement sont intervenues bien après un long temps des discussions avec les parties prenantes à la réunion du jour, qui, dans leurs différentes interventions, ont évoqué quelques articles de la Constitution de la République. Notamment, l’article 203 de la Constitution, des arrêtés ministériels, etc.

” Il s’agit ici d’un conflit des compétences et du refus de collaboration. Les arrêtés lus ici justifient de la confusion qui existe autour de ce dossier. Mais, comme nous devons trouver une solution idoine à ce problème, nous nous disons ouverts à vous, pour des éventuelles discussions à propos”, a dit le président Mboso, avant de signaler que “les députés passeront dès ce vendredi à l’hôpital Maman Yemo pour s’assurer de la levée de la grève et la reprise des travaux”.

À l’en croire, les deux comités peuvent compter sur les travaux que vont réaliser les députés à travers leurs rencontres avec le ministre et le gouverneur pour trouver un compromis.

“Il n’est pas important pour les deux comités de se livrer aux jeux d’appartenance à tel ou tel dirigeant. Ils doivent juste être pour Maman Yemo, qui est leur lieu de travail. Nous attendons recevoir des problèmes , par exemple qui ont lien avec la mécanisation du personnel et autre et non ceux liés à ce genre des conflits” , a-t-il laissé entendre tout en soulignant qu’un “comité provisoire sera mis en place l’un de ces jours, en attendant qu’un compromis soit trouvé”.

Les médecins qui ont pris part à cette réunion ont, pour leur part, recommandé le respect et l’application strict des textes et lois pour régler cette affaire qui met en ruine la santé des innocents.

Parousia Makanzu