23/05/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: Albert Kankienza maudit Mboso, Dodo Kamba le bénit !

«En tant qu’autorité religieuse et spirituelle, la bible me dit dans romans 13:1-2, respectez les autorités établies. Je commence par présenter nos excuses au nom de toutes les églises du Réveil du Congo, au Président de l’Assemblée, Christophe Mboso», a déclaré le Représentant Légal de l’Église du Réveil du Congo -ERC-, l’Évêque Général Israël Dodo Kamba, au cours d’un culte matinal de conscientisation avec les évêques membres de cette institution confessionnelle dans l’enceinte de l’église Mission Sacerdoce Royal, à la 6ème rue de la commune de Limete, ce jeudi 02 novembre 2023.

Et de bénir Mboso : «Ce monsieur qui a l’âge de nos parents, a droit au respect. En plus,  il est la deuxième personnalité de notre pays. Au nom de l’église du Réveil, nous vous demandons pardon. Je demande au ciel de vous accorder la grâce. J’annule toutes sortes de malédictions sur vous, au nom de Jésus-Christ».

Le samedi 29 octobre, le speaker de la chambre basse du Parlement congolais a été maudit par le Pasteur Albert Kankienza, l’obligeant à  s’excuser auprès de l’ERC pour leur avoir, selon lui, empêché de tenir leur cérémonie a l’esplanade du palais du peuple.

«On nous a interdit l’accès. On a arrêté quelques pasteurs, on a arrêté nos évêques comme des bandits, comme des mercenaires. Nous exigeons au nom de tous les fondateurs de l’Eglise du Réveil du Congo, des excuses de la part du président de l’Assemblée nationale», a déclaré Albert Kankienza.

Pour lui, si le président Christophe Mboso ne présente pas ses excuses, le Dieu des pasteurs des églises du Réveil s’occupera de lui.

«Dieu le prendra en charge lui et sa famille. Pharaon a rencontré le Dieu de Moïse, Hérode a rencontré le Dieu de Jésus. Je pense que lui aussi si il ne présente pas des excuses, il rencontrera le Dieu des  Eglises de réveil».

Rappelons qu’au siège du Parlement, l’évêque Albert Kankienza et ses collègues, voulaient de force, investir le révérend Paul David Olangi comme nouveau Représentant Légal de l’ERC, sans légitimité, défiant ainsi le ministère de la Justice.

Il faut signaler qu’une lettre du Secrétaire général au ministère de la Justice avait interdit cette manifestation et la correspondance avait été envoyée à toutes les institutions du pays, dont l’Assemblée nationale.

René Kanzuku