01/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Kinshasa: les cadres scientifiques de l’UPN radicalisent la grève

Les cadres scientifiques de l’Université pédagogique nationale -UPN- réunis au sein de leur structure ACS-UPN, ont décidé samedi 29 janvier 2022, de radicaliser la grève qu’ils ont décrétée depuis le 05 janvier.

Ce mouvement de grève de revendication de respect de leurs droits par le gouvernement congolais, initié lors de leur assemblée générale, vient de connaître l’évaluation de sa première phase. Cette grève était parmi les points à l’ordre du jour de cette réunion tenue en la salle T2 de la même Université.

La déclaration marquant la poursuite de cette grèvea été lue à la fin de la réunion devant la presse par son président, le Chef de travaux Joseph Lukadi Ngoyi.

Dans cette même déclaration, l’ACS-UPN dit avoir constaté, malgré les pourparlers entamés avec les parties prenantes à la question, la non prise en compte de leurs exigences, pourtant simples.

Dans leurs revendications, ces scientifiques réclament entre autres: la réduction des écarts entre les scientifiques et les professeurs, le recensement des nouvelles unités, la mécanisation au salaire de base et à la prime institutionnelle, la création d’une bourse scientifique pouvant assurer le financement du 3ème cycle des assistants, ainsi que la suppression ou la réduction à 3% de l’IPR.

L’ACS-UPN a encouragé, par ailleurs, son président à poursuivre les discussions avec le gouvernement, prenant pour priorité le respect des droits du personnel scientifique.

Bien avant cette déclaration, Joseph Lukadi a convié ses collègues au sens de responsabilité et à l’unité pour gagner ce combat dont la victoire sera bénéfique pour tous.

Au cours de cette rencontre des cadres scientifiques de l’UPN, les participants ont attentivement suivis la lecture du PV de la dernière assemblée et l’ont validé à l’unanimité.

Marie-Parousie Immaculée