23/05/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Kinshasa: l’UDPS provoque Fayulu, Katumbi, Matata et Sesanga

Alors que les leaders actuels de l’Opposition, notamment Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Matata Ponyo et Delly Sesanga ont prévu une marche de protestation le 20 mai 2023 à Kinshasa, l’Union pour la démocratie et le Progrès Social -UDPS-, parti présidentiel, a lui aussi saisi officiellement le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila, pour  une marche pacifique à la même date.

Selon le document de l’UDPS transmis ce mardi 16 mai à l’autorité urbaine de Kinshasa, le parti de Félix Tshisekedi renseigne que sa marche a pour objectifs de soutenir les FARDC aux fronts, le processus électoral en cours et les institutions de la République.

«Excellence monsieur le Gouverneur de la ville de Kinshasa, l’UDPS/TSHISEKEDI se fait l’honneur de porter à la connaissance de votre autorité qu’une grande marche populaire sera organisée le samedi 20 mai 2023 à partir de 8h00’, conformément aux dispositions de l’article 26 alinéa 2 de la Constitution», a-t-on lu dans cette correspondance du parti au Pouvoir.

Et d’indiquer: «En effet, il est connu de tous que notre pays est agressé par le Rwanda de Paul Kagame  à travers les terroristes du M23. Face à cette agression, nos FARDC et les institutions de la République démocratique du Congo se battent chaque jour pour défendre notre mère patrie ».

Rappelons que les opposants Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Matata Ponyo et Delly Sessanga ont récemment reporté leur marche du 13 au 20 mai 2023 à Kinshasa, pour protester contre la vie chère, les élections chaotiques et l’insécurité au pays.

René Kanzuku