27/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Kwango: Mboso communie avec les fidèles catholiques de «Mwense Anuarite» à Kenge

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia Pwanga a communié dimanche 01 janvier 2023 avec les fidèles catholiques de la Cathédrale «Mwense Anuarite» à Kenge, dans la province du Kwango, pour exprimer non seulement sa solidarité envers la population de cette province, mais surtout pour leur témoigner de sa gratitude et son amour.

«Je ne suis pas uniquement venu pour l’enrôlement. Mais beaucoup plus pour reprendre contact avec les miens au sens profond. Cette population du Kwango sans laquelle  je ne serais tout ce que je suis aujourd’hui. Car, loin des vôtres, les bénédictions du Très Haut vous passent à côté», a déclaré le président Mboso au sortir de la messe.

Pour lui, il faut d’abord être proche des vôtres pour que vous soyez de près de tous les congolais. Raison pour laquelle, précise-t-il, il est rentré à Kenge en ce jour, pour avoir de la bénédiction. «C’est ici également qu’on a fait de moi un acteur politique. Je suis né ici, j’ai grandi ici et j’ai étudié ici. Et c’est ici que J’ai été élu dans un premier temps, à mon jeune âge en 1970, comme membre du bureau politique. Je suis très content. À mon avis, tout ce que j’ai et ce que je suis, je les dois d’abord à Dieu et ensuite à la population du grand Bandundu et particulièrement celle du Kwango», a-t-il laissé entendre.

Coïncidant avec la période de l’enrôlement des électeurs sur toute l’étendue de la République, Mboso a saisi l’occasion pour appeler toutes les filles et tous les fils de cette contrée d’aller se faire enrôler pour que les jours des votes, chacun exerce librement son pouvoir de choisir la personne qu’il désire, comme pour lui le choix est déjà  Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, président de la République. «L’élection est vraiment un droit que les congolais ne doivent pas organiser», rappelle-t-il.

Le président de l’assemblée nationale a débuté lundi 02 janvier 2023, sa tournée dans quelques villages de Kenge pour les sensibiliser à l’enrôlement. Dans son mot de circonstance, Monseigneur Jean-Pierre  Kwambamba, évêque de l’archidiocèse de Kenge a loué la bonne volonté du représentant de l’Assemblée nationale.

A l’en croire, ceci est une joie immense parce que ce n’est pas donné à tout le monde et ce n’est pas tout le jour qu’on a telle occasion de recevoir le président de l’Assemblée nationale qui est venu en chrétien au sein de l’Eglise.

«C’est en même temps un grand témoignage de solidarité avec la population qui lui a confié le pouvoir. C’est encourageant que nos fils et filles reviennent des temps en temps vers nous.  Ça nous rassure que nous ne sommes pas oubliés. J’encourage tous les autres à suivre cet exemple», s’est-il exprimé.

Mboso reçoit la population dans sa résidence de Kenge

Après la messe, Christophe Mboso a reçu en audience plusieurs couches de la population de Kenge dans sa résidence privée, dont les ministres et députés provinciaux, les responsables des ONGs, les chefs coutumiers. Le ministre de développement rural et transport, Aimé Kinzanza a souligné que ceci a été un moment consacré d’abord à l’échange des vœux et ensuite de partage d’idées autour des questions essentielles de la province du Kwango.

«Nous avons eu un échange avec un président national du terroir, et nous devons être très attentifs et attentionnés à ce qui a été comme écho que le gouvernement provincial a voulu apporter à son oreille. Nous en sortons très satisfaits», a-t-il fait savoir, avant de signaler que la province du Kwango est en bonne santé surtout en ce moment où la situation sécuritaire qui prévalait à Kwamouth a été maîtrisée.

Par rapport à la ville, raconte-t-il, il y a quelques problèmes de routes et d’érosion qui ont été passés en revue dont les solutions seront trouvées conformément au lobbying du président de l’Assemblée Nationale au niveau du pouvoir central.

Marie-Parousie Immaculée Mak depuis Kenge