14/07/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Le Dr. Jean-Marie Kashama vante les prouesses du 1er mandat de Félix Tshisekedi et lui promet son soutien au second

Contrairement aux critiques de l’Opposition sur le bilan de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la tête de la République démocratique du Congo qu’elle juge “chaotique”, le membre de l’Union Sacrée de la Nation et candidat à la députation nationale dans la circonscription de Mont-Amba, le Docteur Jean-Marie Kashama wa Kashama, lui voit autre chose.

Ce membre du regroupement politique au Pouvoir salue quant à lui le bilan du premier mandat du Chef de l’État qui tend à sa fin, et lui promet un soutien total pour un second mandat lors de la prochaine présidentielle du 20 décembre 2023.

Se confiant au Journal LE REGARD, ce cadre du parti politique Union pour la Liberté et le Bien-être Social -ULBS- a démontré noir sur blanc la réussite du premier mandat de Félix Tshisekedi ainsi que la bonne volonté et les efforts que fournis le fils d’Étienne Tshisekedi pour amener le Congo au sommet du développement et à la lumière du monde.

Selon ce médecin neuropsychiatre, après près de 30 années, la RDC avait perdu sa place d’un grand pays au cœur de l’Afrique. Elle traînait dans le sombre du sous développement.  C’est grâce au leadership de Félix Tshisekedi que le pays vient de décoller et se retrouve à l’échelle du développement.

“Je pense que c’est de la mauvaise foi de nier les efforts consentis par le Chef de l’Etat pour ramener ce pays à la lumière du monde. Il y a un élément que le congolais oublie des fois, le fait de ramener le corps d’un héros national sur notre terre est une grande victoire. On ne devait pas laisser son esprit aérer. Ça ne pouvait en aucun jour nous donner la stabilité, le Président de la République a réussi à nous ramener les reliques de Lumumba, deuxièmement, le Chef de l’Etat a mis en place des structures, prenons l’exemple de ce que nous avons tous vu au Stade des Martyrs, n’est-ce pas déjà une avancée ?”, a-t-il fait savoir.

Et de poursuivre: “Je vais aussi parler des routes qui se mettent déjà en place à l’intérieur de Kinshasa. Dans ma commune de Lemba, par exemple, qui pouvait imaginer qu’on aurait des telles routes à l’intérieur de la commune ? C’est déjà un changement et c’est ce qui nous amène au développement. Je voulais parler ici de la gratuité de l’enseignement. Qui pouvait s’imaginer que tous les enfants congolais allaient un jour bénéficier de l’éducation gratuite dans le stade où le pays se trouvait? c’est déjà un pas vers le développement. Vous ne pouvez pas faire le développement sans éducation. L’éducation reste le premier pas dans l’évolution d’une société nouvelle. Le chef de l’Etat avait déjà compris cela et c’est pourquoi il a offert l’éducation à tous ceux qui n’avaient pas des possibilités d’étudier”.

Étant du domaine de la santé, Jean-Marie Kashama a également salué la bonne volonté de Tshisekedi de mettre en place des mécanismes pour que la population bénéficie des meilleurs soins médicaux en érigeant des structures sanitaires de haute qualité à l’hôpital général de référence de Kinshasa (ex Mama Yemo) ainsi que dans tous les 145 territoires qui composent la RDC.

“Si je peux encore ajouter quelques œuvres que ce digne fils du pays a réalisé dans moins de 5 ans, c’est aussi la construction des structures sanitaires modernes. Prenons l’exemple de l’hôpital général de référence de Kinshasa. Cet hôpital date de combien d’années ? Et c’est grâce à Félix Tshisekedi que cet établissement sanitaire publique aura des structures modernes au standard international. On en a eu d’autres au camp Tshatshi. Qui pouvait imaginer qu’il pouvait donner au pays des pareilles structures hospitalières ? “, s’interroge-t-il.

Et d’ajouter : “n’oublions pas que le Chef de l’Etat a beaucoup fait en 4 ans seulement. Nous n’avions pas une armée si on peut se le dire. Nous pensions tous que l’armée était là, hors on se trompait. Nous avons été infiltrés dans l’armée. C’est grâce à la vigilance du Chef de l’Etat que nous avons reformé notre armée en recrutant des jeunes congolais. Et, nous espérons que dans deux ans, notre armée sera encore plus renforcée. Saluons la volonté et l’esprit patriotique de cet homme. Nous sommes en train de dire que la justice élève une nation. Nous sommes restés avec un nombre insuffisant des magistrats dans ce pays, et c’est la première fois que quelqu’un a pensé à la justice en recrutant 5000 magistrats, parce qu’il y a dans certains coins de ce pays où il n’y avait pas des magistrats. Tout ça, ce sont des avancées. Je pense qu’il ne faut pas juger le bilan du Chef de l’Etat en terme de ceux qui font la politique populiste”.

Deuxième mandat de Félix Tshisekedi 

Toujours dans le même ordre d’idée, ce médecin et acteur politique estime que Félix Tshisekedi mérite un deuxième mandat, car il a fait avancer le pays. De ce fait, Kashama ne jure que sur la réélection de ce dernier.

Rappelons que Jean-Marie Kashama  est médecin neuropsychiatre au Centre Neuro Psycho Pathologique de Kinshasa -CNPP-, Chef de Travaux, Doctorant à l’Université de Kinshasa, médecin directeur de sa propre clinique dénommée “Cliniques des Éloges” qui s’occupe des maladies touchants le cerveau.

Il est également acteur politique au sein du parti Union pour la Liberté et le Bien-être Social -ULBS-, parti membre de l’Union Sacrée de la Nation et aussi candidat à la députation nationale dans la circonscription de Mont-Amba sur la liste du regroupement politique “Autre Vision du Congo et Alliés” -AVC-A.

Blaise Pascal Bonduku