27/05/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Le ministre Yves Bunkulu encourage les jeunes à valoriser la culture entrepreneuriale

Le Ministre de la Jeunesse, Initiation à la Nouvelle Citoyenneté et Cohésion Nationale, Yves Bunkulu Zola a présidé, lundi dernier, la cérémonie de remise de brevets aux jeunes entrepreneurs à l’issue d’une formation organisée par le Fonds Spécial pour la Promotion de l´Entrepreneuriat et l´Emploi des Jeunes -FSPEEJ. C´était dans la salle de conférences internationales du Ministère des Affaires Étrangères.

Au cours de cette cérémonie, le Dr Bunkulu a félicité les efforts fournis par toute l´équipe du Fonds et les jeunes dans la réalisation de cette formation. Le ministre de la Jeunesse a promis de continuer à faire le nécessaire pour que toutes les opportunités soient à la portée des jeunes pour leur permettre de devenir des véritables auto-entrepreneurs et créateurs des richesses en RDC. Ce qui concourt,  selon lui, à la vision du Chef de l’Etat qui est très impliqué pour créer une classe des millionnaires congolais.

De son côté, le directeur général du FSPEEJ, Joseph Mbuyi a signalé que cette 2 ème cohorte a connu la participation de 550, en raison de 390 à Kinshasa et 110 à Matadi au Kongo Central. La formation est très pratique et orientée à l’élaboration d’un plan d’affaires. Les jeunes ont reçu tous les éléments nécessaires qui devront leur permettre dès à présent d’élaborer des projets bancables, projets qui attirent l’attention des financiers. Le patron du fonds spécial de promotion de l’entrepreneuriat et l’emploi des jeunes a, au passage indiqué que cette initiative à vocation à s’étendre dans les jours qui suivent à Bunia, Mbujimayi et Goma, avant d’atteindre les autres provinces.

 

Le directeur général de I & F Entrepreneuriat, le professeur Vall Massamba, coach de cette formation a relevé que la jeunesse a des atouts et une certaine connaissance qui méritent d’être encadrés et orientés pour produire réellement des jeunes entrepreneurs aguerris. Prenant la parole au nom des jeunes ayant suivi cette formation, Dida Masangi a dans sa déclaration relevé que cette étape leur a permis de développer certains réflexes dans la façon d’entreprendre un projet, une affaire. Il a par ailleurs insisté sur la nécessité de voir le gouvernement financer de manière concrète les projets des jeunes par biais du FSPEEJ qui n´a pas encore le budget nécessaire au regard des demandes.

Justice Kangamina