14/06/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Reprenant les propos de Jean Pierre Bemba, l’ambassadeur Jeannot Letamba appelle les instances africaines et onusiennes à activer leur dispo d’alerte

Réagissant aux propos du Vice-premier ministre en charge de la Défense, Jean Pierre  Bemba sur les élections, la guerre de l’Est du pays et ses propos contre Moïse Katumbi, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République démocratique du Congo en République Fédérale d’Allemagne, Jeannot Tshoha Letamba fait appel à l’implication des instances africaines et onusiennes en charge de paix et sécurité. Dans sa réaction, ce diplomate de carrière croît fermement aux aptitudes du VPM Bemba sur les questions militaires et sécuritaires de la RD-Congo.

«Non seulement Jean Pierre Bemba, un VPM de la Défense qui parle, mais surtout c’est un des meilleurs analystes des questions militaires et sécuritaires du Congo. Les instances africaines et onusiennes ayant en charge l’architecture de paix et de sécurité se doivent d’activer leur dispo d’alerte», a commenté l’ambassadeur Letamba sur son compte Twitter ce lundi 18 décembre 22023.

Rappelons que dans une interview exclusive accordée ce lundi 18 décembre à Top Congo FM, Jean Pierre a explosé. Devant le journaliste Christian Lukakueno, Bemba ne mâche pas ses mots, qualifiant Katumbi de menteur invétéré.

«Je connais l’individu… C’est un menteur. Il ment partout. Il ment auprès de tout le monde. Il ment systématiquement », a-t-il déclaré.

Bemba accuse Katumbi d’avoir sollicité un visa américain en 2013 avec un passeport zambien tout en détenant la nationalité italienne, dit-il. Il remet en question l’attachement de Katumbi au Congo, affirmant : «Vous considérez que le passeport congolais n’a aucune valeur à vos yeux. Vous n’êtes pas congolais ni dans l’âme, ni dans l’esprit, ni dans le sang. Je le défie de prouver qu’il connaît l’hymne national ».

Affirmant n’avoir aucune crainte de Katumbi, malgré la mobilisation de ce dernier pendant la campagne, le leader du MLC le décrit comme un manipulateur qui a trafiqué les images de ses rassemblements.

«Il veut instaurer la mafia au sommet de la RDC comme il l’a fait au Katanga, et ça, ce n’est pas possible. Ce monsieur est capable de marcher sur des cadavres pour ses intérêts personnels», nargue le chairman.

Bemba accuse également Katumbi d’être l’agent du Rwanda, révélant, dit-il, des contacts entre Salomon Idi Kalonda, bras droit de Moise Katumbi aujourd’hui en prison, et le M23. Bemba prétend également détenir des renseignements indiquant que Katumbi prévoit de pirater le système informatique de la CENI, affirmant avoir des preuves de tentatives d’attaque du site de la centrale électorale.

Et d’ajouter : « Il sait qu’il va perdre les élections, mais il va fabriquer des résultats qu’il va faire publier. S’il ne réussit pas, ils vont tenter de mettre le feu dans le pays. On ne le laissera pas détruire ce pays pour ses ambitions maffieuses. Nous utiliserons la force publique pour rétablir l’ordre”. Une déclaration qui souligne l’atmosphère tendue à la veille du scrutin».

René Kanzuku