01/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Magic Touch, l’imprimerie qui impose le respect !

Tout est parti d’un rêve nourri par un jeune designer devant l’écran bossu de son pentium 3 d’occasion. Cela a donné corps à un géant de l’imprimerie et de la communication en RD-Congo et en Afrique centrale.

Vue de devant du nouvel immeuble Magic Touch à la 1ère rue Limete.

En effet, ses débuts au pays en 2011, Magic Touch a fait énormément du chemin, forte d’une ambition claire: «Notre vision est d’être au centre de l’imprimerie aussi bien numérique que digitale, et au centre de la communication», explique Seth Kambale, CEO de Magic Touch.

Je voulais un siège qui parle…

Magic Touch s’en donne les moyens. En 2017, il acquiert un terrain à la 1ère rue dans la commune de Limete à Kinshasa.

4 ans après, elle fait sortir des terres Teke, un colosse de 8 étages tenant majestueusement sur ses fondations, avec une taille de 36 mètres sur 23, trois ascenseurs dont deux panoramiques de service et un monte-charge de 7 mètres sur 5, supportant jusqu’à 6 tonnes.

Les machines de Magic Touch dans la salle d’impression.

«Je voulais un siège qui parle, quelque chose de différent, de grand, qui impose le respect», martèle le CEO de cette entreprise congolaise, avec une fierté légitime. Magic Touch y aménagera totalement pendant ce premier semestre 2022.

Déjà, des machines de dernier cri y sont installées. Il s’agit notamment de la chaîne d’imprimeries Offset. Magic Touch possède diverses machines pour l’impression des livres, magazines, agendas, etc. et celles qui font des boites pour produits pharmaceutiques et autres.

«Nous pouvons en faire des milliers par jour», rassure le patron de Magic Touch à la presse.  Il y a aussi la broderie et la sérigraphie industrielle. Pour cette dernière, les machines disponibles ont une capacité d’imprimer jusqu’à 15.000 T-shirts la journée.

Magic Touch attend d’autres machines afin d’atteindre une capacité d’imprimer 35 à 40.000 T-shirts dans une journée. «Nous voulons que lorsque quelqu’un a besoin de 100. 000 T-shirt qu’on les lui donne en 5 jours», renseigne Magic Touch.

Ce, sans compter les impressions sur bâches, les drapeaux, les tissus, la gravure,… bref, Magic Touch imprime sur tous les supports possibles. Elle offre la même qualité et la même célérité que les imprimeries d’Europe ou de Chine.

Ce qui fait qu’elle a une clientèle variée. Notamment des ONG locales et internationales, des entreprises privées et de l’Etat, et des particuliers de Kinshasa, Brazzaville, Cameroun…

Impression des gilets de service.

«Même la concurrence vient chez nous pour sous-traiter certaines choses comme nous le faisons aussi de temps à autre. Et nous sommes heureux de servir pas seulement les clients, mais aussi la concurrence. C’est un partenariat gagnant-gagnant», lâche-t-on avant de souligner qu’aucune imprimerie ne peut servir seule Kinshasa, moins encore le pays. «Mais ensemble avec nos compatriotes, nous le pouvons», croit-on à Magic Touch.

Un personnel qualifié et dévoué

Sans l’homme, la machine n’est rien. A Magic Touch, le personnel est dévoué à la tâche et il travaille avec le cœur. «C’est grâce à eux que Magic Touch réalise autant de performances», reconnaît le CEO.

En effet, l’entreprise met un point d’honneur à la formation continue de son personnel. «Quand une nouvelle machine arrive, on fait venir le fabricant qui l’installe et forme nos techniciens pendant 10 ou 15 jours», souligne-t-il. En plus, Magic Touch fait, lorsque le besoin l’exige, appel à des consultants internationaux et nationaux.

Par ailleurs, cette imprimerie se distingue également par la place qu’il accorde au client. «Grâce aux clients exigeants, nous améliorons nos services», fait remarquer le CEO de Magic Touch.

Selon lui, la vraie compétition, Magic Touch la fait avec elle-même. «Notre leitmotiv est d’être demain mieux qu’aujourd’hui et meilleur qu’hier. Pour y arriver, nous évaluons toujours ce que nous faisons et nous apprenons de nos erreurs», dit-il.

L’entreprise a des grandes ambitions. Elle entend, entre autres, figurer parmi les 5 meilleures imprimeries en Afrique. Elle travaille sur elle-même pour remplir les conditions et obtenir la certification de l’International Standard Organization -ISO-. «C’est un défi que nous voulons relever et nous y arriverons», professe le CEO de l’entreprise.

La sécurité du personnel

Ici, la sécurité des agents est une priorité. Un employé malade ne peut pas produire correctement. D’un côté, l’entreprise prend en charge les soins médicaux des employés malades.

Mais en amont, Magic Touch prend des précautions pour éviter au mieux les accidents de travail.

Selon les départements, le port des casques et/ou des lunettes, la distance de sécurité, … y sont strictement observés. En plus, Magic Touch achète continuellement des machines qui facilitent le travail à son personnel technique.

Deux en un 

Depuis 3 ans, Magic Touch qui s’élargit a mis en place son agence de communication «Magic Light Agency». Cette dernière est sous-traitée par beaucoup d’autres agences de communication, car elle possède non seulement un personnel qualifié, mais aussi du bon matériel audiovisuel et marketing.

«Nous avons des cars de publicité que les autres agences n’ont pas», renseigne-t-on. L‘avantage de travailler avec Magic Touch réside dans le fait qu’elle propose la stratégie marketing, l’exécute et au besoin assure l’impression. «Quand vous travaillez avec nous, les prix sont moins chers parce que nous offrons tous ces services», argue-t-il.

Soulignons que depuis 10 ans, Magic Touch s’acquitte dûment de ses obligations fiscales.

Tout compte fait, en peu plus d’une décennie, Magic Touch a pris les rênes de l’impression et de la communication.

René Kanzuku