28/09/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Nomination d’un informateur: le FCC accuse Fatshi de violer la Constitution

Quelques jours après la fin des consultations, le Président de la République, Félix Tshisekedi a prononcé un discours en direct du Palais de la Nation dimanche 6 décembre 2020, retraçant le déroulement et les suggestions des consultés.

Dans son speech, le Chef de l’État a annoncé dans les prochains jours, la nomination d’un informateur chargé d’identifier une nouvelle majorité parlementaire afin de pallier à la crise politique qui sévit actuellement en RD-Congo. Une annonce qui a malheureusement déplu au camp de son partenaire Joseph Kabila.

Dans une réunion tenue ce lundi 7 décembre 2020 à Kinshasa, le Fron commun pour le Congo -FCC-, a estimé que “la désignation d’un informateur alors qu‘il existe déjà une majorité absolue, constitue une violation de constitution”.

Au cours de la même réunion, le FCC a également  pris acte de la décision du Président de la République de mettre fin à la coalition et invité le Cap pour changement -CACH- à se retirer du gouvernement central et des institutions provinciales

Par ailleurs, le coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya Wilondja a promis à l’opinion publique de “demander à son autorité morale, Joseph Kabila, de donner sa part des vérités sur la situation politique (…)”.

René Kanzuku