28/09/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Processus électoral “chaotique”: Muzito écrit à Mboso

«La voie du dictat qui vous avez choisie met en mal l’agencement constitutionnel de notre pays et l’expose, une fois de plus à un processus électoral chaotique », a-t-on lu dans la correspondance d’Adolphe Muzito.

Dans cette lettre écrite en réaction à celle du président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, sur la désignation des membres de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, Muzito revient sur l’appel que son groupe a formulé: « une réunion de toutes les parties prenantes pour s’accorder sur les réformes institutionnelles impératives en matière électorale en vue de l’organisation d’élections impartiales, crédibles et apaisées ».

Ce membre de la coalition Lamuka a aussi rappelé l’exposé des motifs de la Constitution en soulignant que « les crises répétitives de légitimité sont sources d’instabilité et non décollage du pays.

Rappelons que toutes parties composantes ont dix jours, soit du 14 au 27 juillet 2021, pour désigner leurs délégués. Les PV de désignation et dossiers complets des candidatures doivent être déposés dès le 28 juillet pour être traités par une commission paritaire majorité-opposition.

Ladite commission travaillera du 30 juillet au 3 aout et déposera son rapport au bureau de l’Assemblée nationale qui la soumettra à la plénière pour examen et adoption le 6 aout. C’est le 17 aout que sera transmise la résolution d’entérinement de 15 membres à Félix Tshisekedi pour investiture.

Stéphanie Mujinga