28/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Projet de 145 territoires: Guy Loando a échangé avec les organes spécialisés du Système des Nations Unies à Bruxelles

En mission officielle auprès des autorités européennes à Bruxelles, le Ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du Territoire, Guy Loando Mboyo a eu une séance de travail avec les organes spécialisées du Système des Nations Unies.

Il a été reçu par Monsieur Jean Pascal Mvondo, Représentant Régional de la Coalition Onusienne Better Than Cash Alliance qui regroupe des Etats, Institutions de Développement et des Bailleurs de premiers plans tels que la Fondation Bill et Melinda Gates ou encore l’Agence de Développement des Etats Unis.

L’United Nations Capital Development -UNCDF-, organisation autonome des Nations Unies affiliée au PNUD ainsi que le Programme Multi bailleurs « Minerals » (PNUD-Union Européenne -ACP), ont également pris part à cette rencontre.

Au cours de ces échanges, le ministre Guy Loando  a détaillé les ambitions de son Ministère et évoqué la pertinence d’un accompagnement de la part de ces institutions spécialisées sur les réformes en cours en République démocratique du Congo et particulièrement dans le cadre du programme 145 territoires – dont l’ambition est de booster le développement du pays par la base.

«Les efforts engagés par notre Gouvernement pour l’atteinte des objectifs sont conséquents et méritent d’être soutenus par des financements internationaux. C’est avec le concours de partenaires techniques et financiers engagés que le plan 145 territoire peut espérer sortir de la pauvreté des millions de Congolais à travers notre immense et complexe pays. » a déclaré le ministre d’État congolais.

«nous encourageons le Gouvernment de la République Démocratique du Congo à continuer à faire de l’aménagment du territoire, l’instrument d’intégration et de développement inclusif du pays » a souligné Monsieur Mvondo.

En ce qui concerne les réformes de financements, notamment en matière de renforcement de l’adaptation climatique au niveau local, Monsieur Ronan Pêcheur de l’UNCDF a ajouté : « notre objectif est d’arriver à ce que la finance climatique bénéficie aux collectivités territoriales. Toutefois, il faut travailler sur la crédibilité des localités, canaliser les fonds et garantir leurs exploitations par les acteurs locaux ».