janvier 24, 2021

Le Regard

Vous souhaite meilleurs voeux 2021

RDC: Fatshi devant le Congrès ce lundi dans un contexte de graves soupçons de corruption

0 Partages

C’est finalement confirmé après une tentative de report annoncé dans l’après-midi du dimanche. Ce lundi 14 décembre 2020, le Président de la République Félix Tshisekedi va bel et bien s’adresser à la nation, via le Parlement réuni en congrès, pour présenter l’état du pays. Son adresse intervient quelques jours seulement après la déchéance de Jeanine Mabunda et son bureau du perchoir de l’Assemblée nationale.

Les pétitions à l’origine de cette déchéance ont été signées en contrepartie d’une importante somme d’argent, selon les fidèles de Joseph Kabila qui ont toujours affirmé détenir des preuves sans les brandir pour attester leurs allégations.

Il n’aura fallu attendre que 2 ou 3 jours avant de voir un député de l’Union sacrée, Léon Nembalemba en l’occurrence, tenir des propos qui semblent affirmer les allégations des Kabilistes.

« Moi, j’ai touché 15.000 -dollars-« , a clairement dit l’AFDC-A Nembalemba sur le plateau de « Questions politiques », réfutant qu’il s’est agi de corruption. Le promoteur de la chaîne Molière TV a justifié l’acquisition de ce montant en ces termes: « Le combat que j’ai mené dans la salle ne pouvait pas réussir si j’avais une arme sans munitions. Les munitions, ce sont les 10.000, 7.000, 5.000 -dollars-« .

Nembalemba signe et persiste que ce n’est pas de la corruption. « Il fallait motiver les gens », a-t-il soutenu. Dans l’opinion, cependant, ses propos ont eu le même effet que lorsque l’huile est déversée sur le feu.

Nombreux sont ceux qui estiment avoir finalement la preuve ou l’aveu de corruption, dénoncée par les Kabilistes, remettant en cause l’intégrité et l’honorabilité de ceux qui ont voté en faveur de la défenestration de la team Mabunda.

« Pour leur passion pour la RD-Congo, les députés ont eu une motivation pour déchoir Jeanine Mabunda. Qui a dit corruption?
Qui a dit honorable? Qui annonce un grand changement avec ces mêmes pratiques? Y a pas que des filles de joie qui se vendent! », a posté un twitto, visiblement dégouté par ces révélations de Papa Molière.

Du côté du PPRD, l’on a estimé: « Nous étions fatigués des corrompus dans nos rangs, il fallait les déverser ailleurs. Car les députés qui ont voté pour le NON l’ont fait par conviction politique ».

Pendant ce temps, les défections se font enregistrer au sein du FCC. Des personnalités ne cessent de traverser pour renforcer les rangs de l’Union sacrée. Kengo wa Dondo, Julien Paluku… ont eux aussi rejoint le camp du Président Félix Tshisekedi. Toujours par la force des billets verts? Difficile de répondre. Une chose est vraie, il y a un intérêt réel à rallier la nouvelle majorité présidentielle en gestation. Surtout quand l’on sait que Jean-Marc Kabund, le tôlier de l’Union sacrée, a rassuré les désormais ex-sociétaires du FCC de « veiller personnellement » à leurs intérêts.

Et ce lundi 14 décembre, le Chef de l’Etat, qui s’est toujours montré, par ses discours, un fervent défenseur anti-corruption, s’adresse à la nation alors qu’il semble être au cœur de la corruption. Cette pratique éhontée qui a sans nul doute contribué à l’effondrement de la RD-Congo. Qui pourrait encore croire à sa détermination d’endiguer la corruption en RD-Congo? A quand le changement?

Le Regard