février 27, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: L’artiste Kadima rend hommage à Kabila et Lumumba avec ses tableaux

0 Partages

Janvier est un mois où la République Démocratique du Congo rend hommage à ses deux héros nationaux, notamment  Patrice Emery Lumumba, mort le 17 janvier 1961 et Laurent Désiré Kabila, décédé le 16 janvier 2001.

C’est dans cette optique que l’artiste peintre Meschack Kadima et le café littéraire de Missy Bangala, ont organisé  dimanche 24 janvier 2021, une exposition spéciale en hommage à ces deux grandes figures de l’histoire politique de ce pays.

À cet effet, des tableaux de peinture de l’artiste Kadima et des livres du café littéraire de Missy et des éditions Miezi, retraçant l’histoire et le combat de ces deux hommes politiques, ont été mis à la disposition du public venu de partout pour assister à cette exposition.

Prenant la parole, l’artiste M. Kadima a d’abord commencé par remercier son partenaire pour le soutien. « Je tiens à remercier la Rawbank, puisque nous sommes dans un monde où il n’y a pas de mécènes pour l’art. Mais je tiens vraiment à remercier la Rawbank pour l’accompagnement », a-t-il exprimé sa gratitude.

Quant à ladite exposition, Kadima n’a pas caché ses  vraies raisons de l’organisation. « Pour cette exposition, j’avais voulu rendre hommage à deux grands esprits qui ont dû se battre pour l’indépendance de notre pays, de plusieurs façons différentes et dans deux générations différentes. Mais ils sont tous liés par la même idéologie, c’est-à-dire se battre pour l’intérêt de notre peuple et pour défendre notre peuple. Ce qui est l’élément primordial même de base pour la vie », a-t-il souligné.

Par ailleurs, l’artiste a aussi évoqué un lien spirituel liant les deux hommes. « Parce qu’il y a quelque chose qui les lie, ils sont morts le même mois. Le 16 et le 17 janvier, il y a quelque chose de spirituel, un lien fort. Et ils nous ont légué des valeurs tellement fortes, c’est-à-dire défendre ses intérêts, son pays, la chose que nous avons tous de Commun », a conclu Meschack Kadima.

John Mpongo

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Follow by Email