mars 1, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: Le collectif des candidats invalidés menace de saisir le comité des Droits de l’homme de l’Union interparlementaire de Genève

0 Partages

Après la série des destitutions, c’est maintenant l’élection du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, qui alimente la sphère politique RDCongolaise. Ce dimanche 31 janvier 2021 aux petites heures, certains candidats à cette élection ont été surpris d’apprendre par le canal des réseaux sociaux, l’invalidation de leurs candidatures. Et cela au travers d’un document signé par le rapporteur du bureau d’âge, M. Gaël Bussa. Sur ce document intitulé : Rapport d’examen des candidatures à l’élection du bureau de l’Assemblée Nationale, nous pouvons voir les candidatures déclarées recevables et celles non recevables.

Plutard dans la soirée, le collectif des candidats invalidés réagissent aussi par voie d’un communiqué.

« C’est avec indignation que nous avons reçu via les réseaux sociaux, aux petites heures de ce dimanche 31 janvier 2021, la liste définitive des candidats à l’élection du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, arrêtée par une commission de validation des candidatures, à la composition obscure et dont les méthodes cavalières d’exclusion de plusieurs candidatures par des motifs fallacieux met sérieusement en danger la démocratie et l’État de droit dans notre pays », peut-on lire sur ce document dont la copie est parvenue à Leregard.info.

Toujours sur le même document, les candidats invalidés signent et persistent que les membres du bureau d’âge ne devraient pas s’occuper de cette tâche, de peur de tomber la position de juge et partie.

« Il est inadmissible que le bureau d’âge conduise un processus électoral dans lequel deux de ses membres sont candidats à l’élection du bureau définitif. Les membres du bureau d’âge auraient dû se déporter comme l’exigent les us et coutumes parlementaires au lieu d’être eux-mêmes dans une position malsaine de juge et partie de leur propre cause qui entache gravement la crédibilité et la transparence du processus de renouvellement des dirigeants de la chambre basse du Parlement. La commission de validation des candidatures devrait quant à elle, faire l’objet d’un dialogue entre forces politiques en présence tant dans sa composition que dans la méthodologie de travail, d’où découlerait des décisions acceptables par tous », poursuivent-ils dans leur déclaration.

Ils rajoutent encore que, « De ce qui précède, en notre qualité de républicains respectueux des institutions de la République et de l’esprit Démocratique, nous condamnons avec la plus grande énergie cette décision inique du bureau d’âge et allons user diligemment de toutes les voies légales pour être rétablis dans nos droits légitimes, afin de permettre à la plénière souveraine de se choisir des membres du bureau de manière ouverte et transparente », déclarent ces députés avant de souligner que « Le comité des Droits de l’homme de l’Union interparlementaire de Genève sera instamment saisi pour dénoncer cette violation des droits de parlementaires des notre pays », concluent-ils.

John Mpongo

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Follow by Email