28/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: le M23 se retire de Kibumba au Nord-Kivu

Les rebelles du M23 ont accepté de se retirer du territoire de Nyiragongo dans la province du Nord-Kivu. Ce groupe armé laisse ainsi la zone au contrôle de la force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’Est -EAC.

Dans un communiqué officiel signé jeudi 22 décembre par son porte-parole, la rébellion dit que « ce geste de bonne volonté est une réponse aux recommandations issues du mini-sommet des Chefs d’Etat tenu à Luanda, en Angola, le 23 novembre dernier ».

Ce retrait du M23 d’une partie du territoire de Nyiragongo qu’il occupe intervient après deux rencontres ayant réuni à Kibumba, le 12 et le 22 décembre 2022, les délégués de cette rébellion avec ceux de la force régionale de l’EAC, le commandement des FARDC ainsi que le Mécanisme ad hoc de vérification.

Dans son communiqué de jeudi, ce mouvement rebelle affirme « tendre toujours la main des négociations au gouvernement de Kinshasa pour favoriser l’instauration de la paix dans l’Est du pays».

Mais, les acteurs de la société civile de Nyiragongo, contactés plus tôt dans la journée par Radio Okapi, disent ne pas encore être rassurés. Selon eux, « même si ce geste éloigne les rebelles du chef-lieu de la province, Kibumba ne représente pas grand-chose, pour autant, par rapport à l’étendue de la zone où les rebelles maintiennent encore leurs positions».

La cité de Bunagana est sous occupation du M23 depuis juin 2022.
Ces rebelles ont lancé une série d’offensives en octobre dernier occupant ainsi plusieurs autres localités du territoire de Rutshuru jusqu’à Kibumba, en territoire voisin de Nyiragongo.

Pour le porte-parole militaire au sein de la 34è région des FARDC, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike, l’armée pourrait réagir sur ce retrait du M23 de Kibumba un peu plus tard dans la journée.

René Kanzuku