octobre 18, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: l’Union Sacrée vomit le ministre Kibassa

Lundi 11 octobre 2021, Christophe Mboso et Jean Marc Kabund, respectivement président et premier vice-président de l’Assemblée nationale, ont réuni les députés nationaux membres de l’Union Sacrée au Fleuve Congo Hôtel.

À l’ordre du jour, tenter de faire adopter une position face au dossier RAM. Cette proposition est malheureusement malvenue. Sans ambages, ces députés de l’Union Sacrée l’ont rejeté en bloc. Ils ont catégoriquement refusé de protéger le ministre des PTNTIC Augustin Kibassa Maliba. Ces derniers ne jurent que sur la suppression de la taxe à tous les niveaux.

« Visiblement, ils ont l’intention de le protéger et finalement il n’y a même pas eu de compromis, on veut le protéger mais les députés nationaux sont hostiles, il n’y a pas de compromis. Ils veulent protéger le Ministre des PTNTIC mais aussi le maintien de la taxe RAM. Ils veulent suspendre la perception de la taxe RAM seulement pour les téléphones de la deuxième génération (2G) et continuer la perception de la taxe seulement pour d’autres types de génération, ils disent que 75 % de la population congolaise utilisent les téléphones de la deuxième génération, c’est pourquoi ils voulaient avoir l’assurance des députés nationaux, ces derniers ont refusé. Pour les députés nationaux, il faut tout supprimer, c’est comme ça que la réunion s’est terminée avec beaucoup de divergences », a dit à ACTUALITÉ.CD ce mardi 12 octobre 2021 un député national qui a pris part à cette réunion.

Les deux membres du bureau de la chambre basse du Parlement étaient fâchés, car les députés se sont opposés à leurs propositions. « Il y a eu trop de scandales, Jean-Marc Kabund était fâché, Mboso Christophe très fâché aussi contre les députés. Les députés ont dit, vous nous prenez pour des petits enfants ou quoi, à tout ce qu’ils disaient, nous répondions par Non. Eux, voulaient seulement nous imposer tout ce qui était prévu dans leur document qu’ils avaient préparé dont la suppression de la taxe pour les téléphones de deuxième génération. Mboso lève la séance, faute de non compromis, Kabund demande aux gens de rester, ils essaient de convaincre les gens en disant n’importe quoi, les députés étaient encore davantage fâchés, c’était fini comme ça, mais ce qui est vrai est que les députés parfois s’affaiblissent toujours, donc pour hier ils étaient contre », a-t-il ajouté.

Cet élu redoute qu’il y ait une plénière à l’improviste pour avoir seulement quelques députés nationaux qui sont prêts à accepter les démarches de Kabund et Mboso.

« Une plénière peut être convoquée aujourd’hui ou demain, là, ils ont commencé à copier tout ce que Mabunda faisait en termes de convocation des plénières. S’il y avait entente hier, ils pouvaient convoquer la plénière même pour aujourd’hui, comme il n’y a pas attente ils peuvent convoquer à l’improviste pour chercher à avoir ceux qui sont favorables à leurs démarches », a-t-il conclu.

Après le débat général sur la question orale avec débat adressée au Ministre des PTNTIC Kibasa Maliba au sujet de la taxe RAM, deux plénières consacrées à ce dossier ont été reportées alors que le ministre est attendu pour apporter des réponses aux préoccupations des députés. Ces derniers qui tiennent à tout prix à la suppression de cette taxe promettent déjà une motion de défiance contre M. Maliba.