26/02/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: venues de Kisangani, les victimes de guerre de six jours croupissent à Kinshasa

Une manifestation publique a été tenue ce vendredi 28 avril 2023 à Kisangani, par les associations et groupes de pression, composante de la société civile de la Tshopo. Ces derniers decrient les conditions inhumaines dans lesquelles vivent les victimes de guerre de six jours, en séjour à Kinshasa.

À en croire le document parvenu à notre rédaction, septante victimes des guerres venues de Kisangani ont été violentées par la Police Nationale Congolaise. Ces dernières participaient à une série des protestations lancées depuis le lundi 17 avril dernier devant la Primature de la République.

Faisant preuve de bonne foi et soucieux d’accompagner ses semblables pour des fins utiles, maître Monet Issa Masudi a, au cours de l’organisation de ce sit-in, manifesté sa volonté, imbue d’humanisme, dans le rétablissement de droits desdits victimes.

Condamnant les modes opératoires des autorités dans la maîtrise de cette manifestation pacifique, les leaders des associations et groupes de pression ont au cours de la lecture de leur communiqué, dans le site servant de cimetières de guerre de six jours, dénoncé cette répression cruelle.

Se confiant à notre micro, ces groupes de pression demandent “aux autorités de la République démocratique du Congo de prendre leurs responsabilités et se ressaisir pour répondre aux attentes et inquiétudes des victimes des guerres de Kisangani tout en respectant l’État de droit tel que proclamé par le Président de la République”

Notons qu’en novembre dernier, l’Ouganda avait déversé 65 millions de dollar dans le cadre de l’exécution de l’arrêt de la Cour Internationale de Justice -CIJ-. Cette cette somme  était  destinée à  l’indemnisation des victimes de ladite guerre.

Justice Kangamina Musingilwa/Kisangani