27/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Insécurité à l’Est: les étudiants de Kisangani soutiennent les FARDC

Un grand nombre d’étudiants de la ville de Kisangani a envahi les rues de la ville ce mardi 08 novembre 2022. Scandant des chansons hostiles, ces derniers dénoncent la mauvaise foi de grandes puissances internationales sur la situation sécuritaire de la République démocratique du Congo. Ces étudiants incriminent entre autres, la France, les États-Unis, la MONUSCO et le Rwanda. “Lelo Soso akobota libata” qui se traduit par “À ce jour, la poule mettra le caneton au monde”, entonnent-ils.

Après la LUCHA et le parti politique La Force du Changement, ce sont les étudiants de l’Université de Kisangani qui envahissent les rues boyomaises. Ces étudiants ont marché pendant toute la matinée du mardi pour témoigner de leur soutien indéfectible aux FARDC qui combattent à l’Est du pays.


Suivant le principe selon lequel la rue s’avère être le second parlement, Kisangani a opté de briser le silence en sortant dans la rue pour s’avouer prêt à défendre la Nation au prix de tout péril.

Transportant des cercueils mentionnés dessus, ” Adieu M23″, une photo d’adieu au président rwandais Paul Kagame et  une croix adressée à toutes les nations étrangères ayant choisi de s’allier aux rebelles de toute les manières que ce soit, ces jeunes disent non à la diplomatie.

“Il est temps de finir avec l’agression rwandaise dans les territoires congolais. La situation de l’Est n’est pas seulement l’affaire du gouvernement, la charge incombe à toute la nation. Tout congolais est convié à manifester son amour patriotique de n’importe quelle manière. Le Congo appartient aux congolais”, a réagi l’un d’eux pendant leur procession.

Joël Konalowo et Norbert Katembo depuis Kisangani