01/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Jean Paul Kasende: “c’est le coup d’État de Mobutu qui a totalement détruit notre pays”

Dans l’histoire de la République démocratique du Congo, la date du 24 novembre est très significative. Mais, presque personne n’en fait mention. Quelques mois après l’indépendance du pays en 1960, Joseph Mobutu est propulsé commandant en chef de l’armée congolaise. 5 années et quelques crises politiques plus tard, le colonel Mobutu s’empare du pouvoir le 24 novembre 1965, pour le conserver pendant plus de 30 ans.

Cette année, à travers une vidéo de 37 minutes, l’initiateur de la structure Hommage aux Nationalistes Lumumbistes Exécutés depuis 1961 -HONLEX61-, Jean Paul Kasende ne laisse pas cette date passée inaperçue. Ce Lumumbiste dit pure et dur, remet en cause ce putsch de Mobutu, qui, selon lui, est à la base de la destruction totale de la RD-Congo.

Dans cette vidéo tournée à l’occasion de la journée du 24 novembre, JPK estime que c’est le coup d’Etat organisé par le président Joseph Mobutu, après l’accession de l’indépendance, “qui a été à la base de “la destruction totale de notre pays…”.

Kasende pécise que toutes “les conséquences que nous subissons aujourd’hui, l’auteur n’est autre que le Maréchal Mobutu a cause de son premier coup d’État qui a mis le pays par terre”.

Et d’asséner : “Non seulement ils ont tué Lumumba, mais aussi son entourage. Le 2 juin 1966, ils ont pendu le premier ministre Kimba et 2 ministres de ce gouvernement, Bamba et Anani. À la tête de ces assassinats, toujours le colonel Mobutu…”.

C’est pourquoi, a-t-il interpellé, “la jeunesse congolaise doit être éveillée, surtout aux prochaines élections”.

Dans le même registre, Jean Paul Kasende s’est interrogé sur le fait que depuis l’assassinat de Patrice Emery Lumumba, aucun procès n’est en cours pour savoir les vrais auteurs et les punir.

Par ailleurs, JPK promet également une autre commémoration le 4 janvier 2022, jour des martyrs de l’indépendance.

Hervie Kiala